Chers lecteurs,

Il y a deux mois, nous avons lancé sur le Forum de la CoP PSS un débat sur l’Initiative de Bamako. Vous avez été nombreux à donner votre point de vue. Nous avons fait la synthèse de ces discussions sous forme d’éditorial de la Newsletter de cette semaine. Nous pensons que ce débat a permis de clarifier et de repositionner l’Initiative de Bamako dans le contexte actuel de Couverture sanitaire universelle.

Par ailleurs, nous vous invitons à lire les 5 articles que nous vous proposons cette semaine. Le premier article rappelle les dates et thèmes des deux prochains webinaires sur la gouvernance des systèmes de santé (Notez les 8 et 22 juin dans votre agenda).

Les deuxième et troisième articles sont relatifs à l’OMS notamment le Nouveau Directeur général de l’OMS et les réformes mises en œuvre par le bureau régional OMS Afro.

Le quatrième article revient sur la Journée internationale de lutte contre les fistules obstétricales célébrée le 23 mai 2017. Enfin le cinquième article porte sur l’élaboration d’une théorie sur le recours aux soins de santé gratuits en Afrique sub-saharienne à travers une évaluation réaliste.

Bonne Lecture

Basile Keugoung

Facilitateur

Edito : Initiative de Bamako et couverture sanitaire universelle – Que pensent les membres de la CoP PSS ?

Lire ici

Gouvernance des systèmes de santé

1. CoP HHA : Encore deux webinaires sur le récent livre publié par l’OMS “Strategizing National Health in the Twenty-First century- A Handbook

Les CoPs HHA organisent une série de webinaires relatifs à l’Achat stratégique en santé au 21e siècle. Il s’agit d’un passage obligé pour tous les pays embarqués dans le processus de couverture sanitaire universelle. Même si ces webinaires seront en anglais, nous vous recommandons vivement de les suivre. Les deux derniers d’une série de quatre se dérouleront les 8 et 22 juin 2017. Notez bien ces dates sur votre agenda. Pour chaque webinaire, vous avez la date, l’heure et le lien web pour suivre la présentation en direct. Pour chaque webinaire, vous pourrez poser des questions. Assurez-vous d’installer le logiciel (gratuit) WEBEX sur votre ordinateur.

Voici le programme détaillé et les heures (après-midi : heure africaine) :

Troisième webinaire: Budgeting for Health with Helene Barroy, Senior Health Financing Specialist at WHO HQ. This webinar will take place on Thursday 8th of June from 1:00pm to 2.30pm GMT/ 3:00pm-4.30pm Europe summer time. Webinar Link: https://itg-training.webex.com/itg-training/k2/j.php?MTID=t1f30b6d888f20177323671f72838b75c

Quatrième webinaire: Monitoring and Evaluation of National Health Policies, Strategies and Plans by an expert from the Global Platform for Measurement and Accountability. This webinar will take place on Thursday the 22nd of June from 1:00pm to 2:30pm GMT/ 3:00pm-4.30pm Europe summer time. Webinar Link: https://itg-training.webex.com/itg-training/k2/j.php?MTID=tf04eb0e36a982098b038db4bbf030860.

OMS

2. La Soixante-dixième Assemblée mondiale de la Santé élit le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus au poste de Directeur général de l’OMS

http://www.who.int/mediacentre/news/releases/2017/director-general-elect/fr/

Le 23 mai 2017 à Genève, les États Membres de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ont élu le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, de nationalité éthiopienne au poste de Directeur général de l’OMS. Il commencera son mandat de 5 ans le 1er juillet 2017.

Avant son élection, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus a été Ministre des affaires étrangères en Éthiopie de 2012 à 2016 et Ministre de la santé de 2005 à 2012. Il a été également Président du Conseil du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme, Président du Conseil du Partenariat Faire reculer le paludisme et Coprésident du Conseil du Partenariat pour la Santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant.

En tant que Ministre de la santé, il a dirigé la réforme complète du système de santé de son pays développant des infrastructures sanitaires avec la création de 3500 centres de santé et de 16 000 postes de santé. Il a également augmenté les effectifs des personnels soignants avec 38 000 agents de vulgarisation sanitaire. En tant que Président du Fonds mondial et de Faire reculer le paludisme, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus a obtenu des financements record pour ces 2 organisations et a créé le Plan d’action mondial contre le paludisme, qui a étendu la couverture de l’initiative au-delà de l’Afrique pour en faire bénéficier aussi l’Asie et l’Amérique latine.

Le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus succédera au Dr Margaret Chan qui est Directeur général de l’OMS depuis le 1er janvier 2007.

3. OMS : Des réformes organisationnelles sans précédent pour l’OMS annoncées dans la région africaine

http://mailchi.mp/9bfad5888f6d/announcement-unprecedented-new-organizational-reforms-for-who-in-the-african-region?e=bee82a698a

Trois ans après la crise d’Ebola, l’Agenda de transformation de M. Matsidisho Moeti donne de nombreuses réalisations de l’OMS dans la région de l’Afrique et met l’accent sur la santé des adolescents et l’établissement de centres d’intervention d’urgence.

Le Directeur régional de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’Afrique a annoncé le 22 mai 2017 à Genève, quatre nouveaux programmes phares pour la région au cours des deux prochaines années, y compris une pression majeure sur la santé des adolescents et la création de centres régionaux d’urgence. Elle a également annoncé que les bureaux pays de l’OMS dans la région africaine seraient tenus responsables d’un ensemble obligatoire de résultats de performance au cours des deux prochaines années dans le cadre de la prochaine phase d’un programme de réforme ambitieux commencé en 2015 à la suite de la crise Ebola en Afrique de l’Ouest.

Suite à la mise en œuvre du programme de transformation, des progrès significatifs ont été accomplis dans l’efficacité, la rapidité et l’efficacité des actions à l’appui des pays de la région Afrique de l’OMS. For example, WHO was key to the following achievements: Par exemple, l’OMS a joué un rôle clé dans l’atteinte des résultats suivants:

  • Contrôle de la maladie à virus Ebola en Afrique de l’Ouest et d’une épidémie de fièvre jaune urbaine à grande échelle en Angola et en République démocratique du Congo;
  • Riposte rapide à l’épidémie de polio au Nigéria et organisation en 2016 de la Déclaration ministérielle sous régionale sur la polio en tant qu’urgence de santé publique;
  • Réalisation de la cartographie des risques des épidémies dans la région pour la préparation basée sur des données probantes, formation de plus de 180 experts sur les épidémies et la gestion des urgences;
  • Approbation par les chefs d’États de la Déclaration Addis sur la vaccination le 31 janvier 2017;
  •  Établissement et fonctionnement efficace du Projet spécial élargi pour l’élimination des maladies tropicales négligées (ESPEN) visant l’onchocercose, la filariose lymphatique, la schistosomiase, les helminthiases et le trachome;
  • Appui pour l’accès à l’échelle aux interventions contre le VIH / sida, la tuberculose et le paludisme dans 18 pays en s’associant avec des organisations internationales entre octobre 2015 et décembre 2016 par le biais du projet « Mise en œuvre par le partenariat»;
  • Elaboration du premier rapport sur la nutrition de la région d’Afrique mettant en évidence les opportunités et les défis pour les pays de contribuer à la réalisation des objectifs nutritionnels mondiaux et de suivre leurs propres progrès;
  • Établissement d’un Centre régional collaboratif de l’OMS sur la drépanocytose à Lagos, Nigéria;
  • Établissement du Centre régional de collaboration de l’OMS sur les maladies cardiaques rhumatismales au Département de médecine, Université de Cape Town, Afrique du Sud.

Au fur et à mesure de la prochaine réforme majeure, WHO-AFRO met en place 13 changements obligatoires – dont beaucoup sont liés à des objectifs de santé spécifiques – que chaque bureau de pays de l’OMS doit mettre en œuvre au cours des deux prochaines années. Ceux-ci inclus:

  1. Traitement du VIH (règle 90/90/90)
  2. Plan de prévention et de contrôle des MNT
  3. Développement du plan RMNCAH (Santé Reproductive Maternelle, Néonatale, Infantile et Adolescent)
  4. Couverture de vaccins contenant du DTP3
  5. Couverture de la main-d’œuvre médicale
  6. Surveillance et réponse intégrée des maladies (IDSR)
  7. Règlement sanitaire international (RSI)
  8. Certification ARCO contre la polio

En outre, chaque bureau de pays doit s’engager dans sept livrables spécifiques au pays. Le Dr Moeti a lancé le Programme de transformation en 2015 pour rétablir la crédibilité de l’OMS et la direction de la santé en Afrique. Le programme de réforme est une vision et une stratégie de changement visant à faciliter l’émergence de «l’OMS que le personnel et les parties prenantes veulent».

Les réformes ont jusqu’à présent porté sur cinq priorités interreliées et chevauchantes qui sont: (i) l’amélioration de la sécurité sanitaire; (Ii) renforcement des systèmes nationaux de santé; (Iii) en mettant l’accent sur les objectifs de développement durable liés à la santé; (Iv) aborder les déterminants sociaux de la santé;  et (v) transformer la Région africaine en une organisation réactive et axée sur les résultats.

Financement de la santé

International Day to end Obstetric Fistula (23 May)

Lancet Global Health – Ending fistula within a generation: making the dream a reality

E Anastasi et al; http://www.thelancet.com/journals/langlo/article/PIIS2214-109X(17)30226-7/fulltext

Santé maternelle

4. FNUAP : Journée Internationale de lutte contre les fistules obstétricales –”Espoir, Guérison et Dignité pour tous”

http://www.un.org/apps/news/story.asp?NewsID=56817#.WS2YVjbrvIW

Le 23 Mai 2017 s’est célébrée la Journée internationale de lutte contre les fistules obstétricales. Même si elles ont été éliminées dans les pays développées, plus de deux millions de femmes et d’enfants souffrent encore de fistules obstétricales dans le monde d’où la nécessité d’investissement et de soutien pour éliminer cette affection stigmatisante. Elle est causée par un accouchement dystocique et entre 50000 et 100000 cas sont enregistrés chaque année et peut être évitée en éliminant les grossesses précoces et les accouchements traditionnels et and recevant des soins médicaux à temps.

Cette année, le thème de la Journée est « Espoir, Guérison et Dignité pour tous » avec une plus grande attention sur les plus marginalisés. Grace au FNUAP, plus de 85000 cas de fistules obstétricales ont été réparées depuis 2003 avec plus de 15000 cas en 2016.

Financement de la santé

5. HP&P – Elaborer une théorie sur le recours aux soins de santé gratuits en Afrique sub-saharienne : une évaluation réaliste

Titre original : Building a middle-range theory of free public healthcare seeking in sub-Saharan Africa: a realist review

E Robert, B Marchal, V Ridde et al;

https://academic.oup.com/heapol/article/doi/10.1093/heapol/czx035/3829434/Building-a-middle-range-theory-of-free-public

Les revues réalistes sont une forme de synthèse des connaissances dont l’objectif est de produire des théories qui expliquent comment les interventions marchent, pour quelles populations et dans quelles circonstances. Cette approche ouvre la boite noire d’une intervention pour montrer les mécanismes qui produisent les effets dans des contextes spécifiques.

Nous avons réalisé une revue réaliste des politiques de gratuité en Afrique sub-saharienne. Cette article présente comment nous avons développé la théorie d’intervention des politiques d’exemption ainsi que la théorie de la demande de soins à partir de l’approche des capacités de Sen. Nous avons exploré la littérature sur l’accès aux soins, l’utilisation des services et le recours aux soins. Des études empiriques sur les politiques de gratuité et l’accès aux soins dans des contextes de gratuité ont été analysées.

Par rapport à la théorie d’intervention, la gratuité des soins au point de délivrance est une ressource qui permet aux utilisateurs de faire des choix (non disponibles avant) sur l’utilisation des services publics de santé. La possibilité des utilisateurs d’avoir recours aux soins gratuits est influencée par des facteurs structurels, locaux et individuels. La théorie d’intervention a été testée sur 69 études empiriques sélectionnées sur la base de leur rigueur scientifique et de leur pertinence. Nous avons alors formulé la théorie. Elle met en exergue trois mécanismes clés dans le choix des utilisateurs d’avoir recours aux soins gratuits : la confiance, la perception du risque et l’acceptabilité. Les éléments contextuels qui influencent aussi bien la capacité et le choix du recours aux soins gratuits incluent i) la disponibilité et le contrôle des ressources au niveau individuel ; ii) les caractéristiques des utilisateurs et des prestataires au niveau local ; et iii) l’organisation et la gouvernance des systèmes de santé et les politiques de santé au niveau structurel.

 

Tagged with →  

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Please fill in the below * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.