Le 29 janvier 2017! C’est la Journée Mondiale de la lèpre. Une maladie chronique négligée qui génère encore la Souffrance dans le monde.

Ne passez pas (ou plus) à côté d’une tâche comme celle de la Photo 1. Il s’agit de la lèpre. On pourrait d’ailleurs penser à une mycose. Dans l’éditorial de cette semaine, Dr Nimer Ortuño-Gutiérrez, conseiller Médical à Action Damien Belgique nous parle en profondeur de la lèpre. Une maladie qui peut être guérie sans séquelles si le diagnostic est précoce.

Photo 1 : Lèpre cutanée

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons concocté comme menu de cette semaine six articles. Le premier porte sur la proposition d’un cadre conceptuel pour analyser les effets de la prolifération des bailleurs sur la performance des programmes de santé. Le deuxième article concerne le cadre méthodologique pour aider les pays à améliorer la mise en œuvre des interventions de santé publique pour atteindre les Objectifs de Développement Durable.

Le troisième article note les premières résolutions de la 140e Réunion du Comité Exécutif de l’OMS. L’Initiative Health Data Colllaborative fait son chemin et vous pourrez ire les activités réalisées en 2016 dans le quatrième article. Le cinquième article concerne la difficulté des patients à tuberculose multirésistante en Inde à accéder aux nouveaux médicaments plus efficaces. Enfin, le dernier article porte sur le nouveau protocole du vaccin Polio injectable mis en œuvre en Asie du Sud-Est.

Bonne et Heureuse Année 2017 !

N’hésitez pas à diffuser : voici le lien : www.santemondiale.org.

Pour recevoir la Newsletter chaque semaine, voici le lien pour s’inscrire : http://www.santemondiale.org/ihpfr/sabonner-par-email/

Pour L’Equipe Editoriale

Basile Keugoung, MD, MPH, PhD

Edito-Journée Mondiale de la Lèpre 2017 : des progrès significatifs en 30 ans

Par Dr Nimer Ortuño-Gutiérrez, MD,MPH, Conseiller Médical, ACTION DAMIEN Belgique

Lire ici

Politiques et financement de la santé

1. Social Science & Medicine – Effets de la prolifération des bailleurs de l’aide au développement sur la santé et la performance des programmes de santé : cadre conceptuel d’analyse

Titre original- Effects of donor proliferation in development aid for health on health program performance: A conceptual framework

S W Pallas & J P Ruger; http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S0277953617300047

L’aide au développement pour la santé a augmenté de façon dramatique au cours des deux dernières décennies. Ceci soulève des critiques sur l’inefficience, et l’absence de cohérence parmi le nombre croissants d’acteurs de santé mondiale. Toutefois, il manque un cadre d’analyse sur comment la prolifération des bailleurs affecte la performance des programmes de santé afin d’améliorer le système d’évaluation et les politiques d’efficacité de l’aide.

Une revue de littérature grise et académique a été faire. Les données étaient extraites à partir d’un cadre conceptuel sur les effets hypothétiques de la prolifération des bailleurs sur la performance des programmes de santé. Ces effets étaient regroupés en catégories. L’augmentation des bailleurs augmentent la compétition entre bailleurs, les coûts de transaction, la fuite interne des cerveaux, la fragmentation des bailleurs, et la baisse de la redevabilité des bailleurs pour le développement. Il n’y a pas d’évidence sur l’effet de la prolifération des bailleurs sur le volume de l’aide. Ces effets principaux affectent la capacité d’innovation des bailleurs, la complétude des données et la volatilité de déblocage des aides ainsi que le niveau du budget santé, la capacité des ressources humaines, la corruption et les facteurs de la performance des programmes de santé.

L’effet net de la prolifération des bailleurs en santé va dépendre de l’ampleur des effets compétitifs sur chaque pays. Le cadre conceptuel fournit une base pour améliorer le design et les pratiques d’allocation de l’aide afin de mitiger les effets négatifs tout en renforçant les effets positifs.

2. Future Health Systems – Renforcement de la pratique de santé publique pour réaliser les ODD

Titre original: Strengthening Public Health Practice to achieve the SDGs

http://www.futurehealthsystems.org/news/2017/1/9/strengthening-public-health-practice-to-achieve-the-sdgs

Du 21-25 novembre 2016, 20 experts de santé publique se sont réunis à Bellagio (Italie) pour chercher des stratégies visant aider les pays à renforcer la pratique de santé publique afin d’atteindre les ODDs. La Conférence était appuyée par la Fondation Rockefe, l’Alliance pour la Recherche sur les Politiques et les Systèmes de Santé et le Consortium Future Health Systems.

Cette réunion avait pour but d’aider les Ministères de la santé, les ONGs et les partenaires au développement à mettre en œuvre la Résolution 69.1 de l’Assemblée Mondiale de la Santé adoptée en Mai 2016. Celle-ci invitait les Etats membres et les partenaires à améliorer la performance des fonctions essentielles de santé publique à tous les niveaux du système de santé.

L’atelier a développé des études de cas, des outils et a mis à jour des approches de mesure de la performance afin de les aligner aux stratégies d’amélioration continue de la qualité qui capacitent les communautés locales pour résoudre leur problèmes de santé. La réunion a permis de partager les bonnes pratiques et les protocoles pour la supervision formative afin de maintenir une pratique de qualité et efficace de santé publique dans les systèmes de santé.

3. OMS – 140e Réunion du Comité exécutif de l’OMS du 23 janvier au 1er février

WHO’s 140th EB meeting (23 Jan-1 Feb)

http://apps.who.int/gb/e/e_eb140.html

La 140e réunion du Comité exécutif de l’OMS se tient cette semaine à Genève. Plusieurs points sont inscrits à l’ordre du jour. Les candidats au poste de Directeur Général de l’OMS vont être interviewés par les membres du Comité. Nous vous tiendrons au courant des résolutions. L’une des résolutions adoptée le 23 janvier 2017 est la proposition d’utiliser le système des bulletins de vote lors de la désignation du Directeur général lors de la 70e Assemblée Mondiale de la Santé en mai prochain.

4. Health Data Collaborative : Revue de l’année 2016

https://www.healthdatacollaborative.org/news/health-data-collaborative-year-in-review/

Beaucoup de progrès ont été réalisés dans le cadre de Health Data Collaborative en vue du renforcement des systèmes d’information sanitaire nationaux et des capacités pour suivre les progrès des ODD. Plus de 300 experts de 60 organisations ont rejoint le Groupe technique. De plus, plusieurs partenaires qui alignent leur appui sur les plans nationaux de suivi évaluation émergent.

5. Guardian – Les politiques et le protocole laissent la vie des jeunes en Inde du fait des directives sur les médicaments antituberculeux

Titre original: Politics and protocol leave Indian teen’s life in the balance pending TB drug ruling

https://www.theguardian.com/global-development/2017/jan/13/politics-protocol-indian-teen-life-in-balance-tb-drug-ruling-shreya-tripathi-tuberculosis-bedaquiline

Philippe Douste-Blazy

Il y a de nouveaux médicaments antituberculeux et un espoir pour l’éradication de la tuberculose mais il faudrait des fonds publics pour financer la recherche. En Inde, une patiente (Shreva) âgée de 18 ans lutte depuis 5 ans contre la tuberculose multirésistante. Elle a besoin de la bedaquiline et seuls 6 hôpitaux publics peuvent délivrer ce médicament en Inde. L’Inde a l’un des taux les plus élevés de la TB multirésistante dans le monde. Le cas a été porté à l’attention de la Cour Suprême de l’Inde. En Inde, environ 30000 personnes avec tuberculose multirésistante doivent être sous bedaquiline. Par contre, au 1er décembre 2016, seuls 164 patients recevaient ce médicament.

6. UN News Centre – L’Agence des Nations-Unies a ordonné un nouveau calendrier de vaccination polio en Asie du Sud-Est qui réduit l’impact sur les approvisionnements mondiaux

UN agency hails new polio vaccination regimen in South-East Asia that curbs impact on global supply

UN News;

Du fait de la rupture des stocks en vaccine polio injectable dans le monde, un nouveau protocole a été défini en Asie du Sud-Est. Deux doses fractionnées contenant un cinquième de la dose complète offrent le même niveau de protection contre tous poliovirus sauvages que la dose complète. Ce protocole permet de réduire les pertes de vaccin. Les deux doses sont administrées à 6 et 14 semaines. En Asie du Sud-Est, le dernier cas de polio sauvage était notifié le 13 janvier 2011 et la Région (Bangladesh, Bhutan, Corée, Inde, Indonésie, Maldives, Myanmar, Nepal, Sri Lanka, Thailande et Timor-Oriental) a été certifiée indemne de polio par l’OMS en mars 2014.

Tagged with →  

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Please fill in the below * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.