Par Dr Nimer Ortuño-Gutiérrez, MD,MPH, Conseiller Médical, ACTION DAMIEN Belgique

L’ILEP (Fédération Internationale des Associations contre la lèpre) appelle à un dépistage actif et un diagnostic précoce de la lèpre pour atteindre Zéro Incapacités chez les filles et les garçons.

La Journée Mondiale de la lèpre est organisée le dernier dimanche du mois de janvier de chaque année. Cette date a été choisie pour rappeler l’assassinat de Gandhi qui a lute contre la discrimination des personnes touchées par la lèpre en Inde. Cette maladie se transmet par voie aérienne et touche la peau (voir figure 1) et les nerfs et peut causer des complications (handicaps, mutilations à vie) (voir figure 2).

Figure 1. Signes précoces de leper

 

 

 

 

 

Figure 2. Complication de la leper

 

 

 

 

 

La lèpre est une maladie infectieuse, causé par la bactérie Mycobacterium leprae découverte en 1873 par le médecin norvégien Gerhard Armauer Hansen [1].

En 1980, juste avant l’introduction de la polychimiothérapie (PCT), on dénombrait encore 5.4 millions de cas de lèpre dans le monde. En 2015, 210 758 nouveaux cas de lèpre ont été notifiés par 106 pays dont 80% de cas étaient issus d’Indonésie, Inde et Brésil, 10% (20.004 cas) de la région Africaine (28 pays). La République Démocratique du Congo (RDC), l’Ethiopie, Madagascar, Nigéria, Mozambique et Tanzanie sont les pays les plus touchés en Afrique (dont 1335 cas au Mozambique et 4237 cas en RDC), voir figure 3.

Figure 3. Nombre de nouveaux cas de lèpre diagnostiqués en 2015, Organisation Mondiale de la Santé

La lèpre a été éliminée comme problème de santé publique l’année 2000, avec moins de un nouveau cas pour 10.000 habitants. Dépistée et traitée tardivement, la lèpre entraine des complications telles que les mutilations, les atteintes nerveuses et les handicaps à vie [2].

La stratégie mondiale 2016-2020 de lutte contre la lèpre a trois axes principaux :

  • Zéro infirmité visible chez les enfants (classés comme degré deux),
  • Réduction des infirmités visibles chez les nouveaux cas de lèpre à moins d’un cas par million d’habitants
  • Zéro pays dont la législation autorise la discrimination fondée sur la lèpre [3].

En 2015, environ 9% des nouveaux cas de lèpre étaient des enfants, témoignant d’une transmission active et récente. De plus, 5% des nouveaux cas avait déjà des infirmités visibles, reflétant le diagnostic tardif et la nécessité des soins de réhabilitation (Voir figure 4).

Figure 4. Personnes touchées par la lèpre ayant bénéficié d’une chirurgie pour les complications

Action Damien c’est une ONG belge qui travaille dans 14 pays en Amérique Latine, en Asie et en Afrique pour le contrôle de la lèpre et la tuberculose. Dans les pays Burundi, Bangladesh, Comores, Inde, Laos, Mozambique, Nigéria, République Démocratique du Congo et Rwanda, 33.879 personnes touchées par la lèpre ont été soignées dans des projets soutenus par Action Damien et les programmes nationaux. Action Damien a une approche à long terme visant à garder l’expertise du personnel soignant local pour dépister précocement les malades lépreux et éviter des infirmités à vie. Faisant partie de la Fédération Internationale des Associations contre la lèpre (ILEP), Action Damien s’inscrit dans l’appel à un dépistage actif et un diagnostic précoce de la lèpre pour atteindre zéro Incapacité.

Références bibliographiques

  1. Hansen GHA. Undersøgelser Angående Spedalskhedens Årsager (Investigations concerning the etiology of leprosy in Norwegian). Norsk Mag Laegervidenskaben. 1874;(4):88.
  2. World Health Organization. Global leprosy update, 2015: time for action, accountability and inclusion. Geneva: 2016 SEPTEMBER 2016. Report No.: 35.
  3. World Health Organization. Global Leprosy Strategy 2016 – 2020. Accelerating towards a leprosy-free world. India: WHO Library Catologuing-in-Publication data; 2016. p. 34.

 

 

 

 

Tagged with →  

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Please fill in the below * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.