Par Basile Keugoung

Du 19 au 21 décembre 2016, l’Equipe de coordination du Projet de Mobilisation 2.0 s’est réunie à Anvers-Belgique. Outre les acteurs principaux de mise en œuvre du projet, Maria Paola Bertone et Dr Nimer Ortuño Gutiérrez, Action Damien-Belgique se sont joints à l’équipe. Le but était de faire le point de l’évolution de l’Initiative, identifier les goulots d’étranglement et des stratégies pour faire face et enfin planifier les activités pour l’année 2017.

Le Projet Mobilisation 2.0 est mis en œuvre au Bénin et en Guinée depuis janvier 2016. Plusieurs Institutions interviennent dans ce projet. Il s’agit du Centre National de Formation et de Recherche en Santé Rurale de Maferinyah, Guinée, du Centre de Recherche en Reproduction Humaine et en Démographie, Cotonou, Bénin, de l’Institut  de Médecine Tropicale, Anvers, Belgique, et de Bluesquare (Belgique). Le projet vise à mobiliser les équipes cadres de district dans la lutte contre les maladies à potentiel épidémiques et d’autres défis sanitaires. Il est financé par UNICEF WCARO.

Mobilisation 2.0 a deux grandes composantes :

  • District.team
  • Saga Santé

District.team : cinq étapes cycliques

District.team est une approche de mobilisation des équipes cadres de district. Il s’agit d’un processus d’apprentissage cyclique qui a 5 étapes :

  1. Identification du problème de santé à analyser : une épidémie de choléra par exemple
  2. L’élaboration du questionnaire électronique de collecte des données (Google form).
  3. La collecte des données et le remplissage du questionnaire par les ECD
  4. L’analyse des données collectées, la production et la publication des visualisations (tableaux, graphiques, cartes…) sur la plateforme électronique
  5. La discussion en ligne à travers des commentaires sur les analyses des données et le partage des expériences par les ECD.

Chaque cycle débouche sur la synthèse des leçons tirées et des actions pour améliorer la réponse au problème de santé analysé. Les visualisations, les commentaires et les points de vue du forum sont publiés sur la plateforme pour chaque pays (Bénin : http://benin.district.team/ et Guinée : http://guinee.district.team/).

Les défis

Les principaux défis sont :

– Logistiques : l’accès à une connexion internet de qualité et à l’électricité

– Humaines : la disponibilité, la faible maitrise des TICs, et les conflits d’agenda et la peur d’intervenir sur le forum de discussion en ligne

    – Institutionnels : la faible participation des acteurs des niveaux central et régional

En effet, même si le projet fournit des crédits de connexion internet aux Médecins Chefs de District (MCD), certains districts de santé ne sont pas suffisamment couverts par les réseaux de téléphonie mobile. Ceci entraine la lenteur dans la navigation sur la plateforme électronique. De plus, les MCD ont relevé de fréquentes coupures d’électricité. Par rapport aux ressources humaines, les MCD sont très sollicités par tous les programmes pour des activités en dehors de leurs districts. Ceci réduit leur disponibilité à mettre en œuvre les activités perçues comme non prioritaires. On note aussi la peur de donner des avis sur le Forum surtout si ceux-ci indexent l’autorité supérieure. Enfin, la faible participation du niveau central et régional aux discussions ne renforce pas la confiance des membres de l’Equipe Cadre de District (ECD) à exprimer leurs points de vue.

Des stratégies ont été identifiées pour améliorer la participation des ECD. Il s’agit entre autres d’une plus forte implication des MCD dans l’identification des thématiques à investiguer, de l’élargissement du forum à d’autres membres de l’ECD, et du raccourcissement de la durée d’un cycle pour maintenir l’attention.

Saga Santé, une Page Facebook francophone de référence : http://www.facebook.com/sagasante/

Saga Santé a une très bonne évolution. En un an, cette page a atteint 20000 likes. Elle se positionne comme une page Facebook de référence francophone de référence en santé publique. Certains de ses posts ou messages ont atteint près de 500000 vues. Sa force est la modération par des médecins et autres experts de santé publique et la régularité de ses posts.

Perspectives

La phase I du projet s’achève au premier trimestre 2017. C’est une période extrêmement chargée où des défis sanitaires vont être davantage investigués, et des données supplémentaires vont être collectées pour valider les leçons qui ont été tirées depuis le début de l’initiative. Il s’agit aussi d’explorer les possibilités de continuation de cette expérience voire d’extension à d’autres pays.

Tagged with →  

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Please fill in the below * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.