Par Basile Keugoung

L a troisième Assemblée Populaire pour la Santé (PH3) se tient au Cap en Afrique du Sud du 6 au 11 juillet 2012 après les sommets de Cuenca (Equateur) en 2000 et de Savar (Bangladesh) en 2005. Cette Conférence réuni des organisations de la société civile, des experts en santé et les mouvements sociaux. L’objectif est le partage d’expériences et l’élaboration des stratégies pour l’amélioration de la santé des peuples.

Contrairement aux sommets gouvernementaux, il s’agit ici de promouvoir la santé à partir de la base et des aspirations des peuples. Ainsi, un accent particulier est mis sur le renforcement des capacités de la société civile pour mieux agir pour l’accès à de meilleurs soins pour les populations. Ainsi, le premier principe de la Charte Populaire pour la Santé qu’elle a adopté en 2000 stipule que :

« L’accès au plus haut niveau possible de santé et de bienêtre est un droit humain fondamental, indépendant de l’origine ethnique, de la race, de la religion, du sexe, de l’âge, de l’orientation sexuelle, de la classe sociale ou des capacités de l’individu ».

La Charte faisait appel aux peuples du monde pour « établir et renforcer des organisations populaires afin de créer une base solide pour l’analyse et l’action ».

Ce sommet est donc particulièrement important pour les peuples pour à travers les organisations de la société civile et les experts mondiaux en santé pour définir une vision commune afin de faire face aux défis actuels en matière de santé.

Nous serons fiers de publier vos commentaires et points de vue au sujet de la Conférence ici.

Let’s do it. We can.

Tagged with →  

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Please fill in the below * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.