Editorial : Initiative d’éradication de la poliomyélite: et si les communautés participaient autrement
Auteur : Richard FOTSING, MD, MPH, Ministère de la santé publique, Cameroun, Consultant STOP TEAM


Global Health

1. Global Fund Observer – Disbursements for China Grants Temporarily Suspended

AIDSPAN – http://www.aidspan.org/index.php?issue=148&article=1

Le Fonds Mondial a temporairement suspendu ses décaissements pour toutes les subventions en direction de la Chine. Parmi les raisons de cette suspension, on note une participation insuffisante des organisations de la société civile dans la mise en œuvre des programmes, une mauvaise gestion financière et une mauvaise utilisation des fonds.

Ce numéro du Global Funds Observer partage également certaines réponses à l’article que nous avons présenté la semaine dernière intitulée “Auditing the Auditor”. (Téléchargez le PDF 180 Kb Anglais)

 

Pour ceux d’entre vous qui s’intéressent à la position de la Russie dans la santé mondiale, vous devriez lire cet article sur le blog du Smart Global Health. Il parle du rôle que la Russie pourrait prendre sur les maladies non transmissibles au lendemain du sommet de Moscou.

2. Lancet – Ethiopia gears up for more major health reforms

John Donnelly; http://www.lancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(11)60795-2/fulltext

En terme de leadership et de gouvernance, le ministre éthiopien de la santé n’a pas besoin de leçons. Ses mesures audacieuses pour améliorer la santé dans son pays sont une inspiration pour nous.

Health financing

3.      African Child forum – African Report on Child wellbeing

http://bit.ly/rapportenfantafricain2011

Le 25 mai dernier, s’est tenu à Dakar une importante rencontre de la communauté des droits de l’enfant et des médias francophones. La rencontre a été une occasion pour partager l’analyse effectuée sur la performance des pays dans la région et présenter en même temps les profils des pays individuels par rapport à l’investissement sur la question des enfants.

En réunissant à cette assemblée, les représentants des Gouvernements, d’organismes régionaux et continentaux, d’agences multilatérales et bilatérales, et des ONG,  l’événement de Dakar a été un plaidoyer pour davantage d’engagement politique pour la cause des enfants et en faveur  d’allocations budgétaires accrues aux secteurs qui les affectent directement. Au terme de cette rencontre, le rapport sur le bien être des enfants africains a été publié.

Il fournit une carte de score sur l’engagement des gouvernements africains sur la santé infantile.

Le BMJ rapporte que la plupart des gouvernements africains ne réalisent que le tiers de leurs engagements pour la santé infantile.

Cliquez ici pour télécharger la carte de score et ici pour télécharger le rapport complet. (PDF en Fr 1,3 MB)

G8 and Global Health

5.      IRIN Examines How Some Aid Data Artificially Inflates Contributions

http://www.irinnews.org/PrintReport.aspx?ReportID=92853

Au moment ou le G8 ferme ses portes, IRIN commente sur un rapport de AidWatch qui a évalué l’inflation des chiffres de l’aide qui sont présentés par les pays de l’UE, en incluant par exemple les coûts de la prise en charge des réfugiés.

La rhétorique des donateurs au cours des derniers mois a souligné la redevabilité pour les contribuables – comme en témoigne par exemple plusieurs déclarations du commissaire européen au développement Andris Piebalgs ; et un communiqué avant la réunion du G8 du président Barack Obama et du premier ministre David Cameron.

Selon Da Fraia, ce qui n’est pas dit est le processus par lequel les donateurs sont tenus pour redevables quand ils échouent sur leurs promesses. « Le système actuel est très déséquilibré », a-t-il dit, appelant à des sanctions des donateurs dont les projets d’aide ne peuvent pas être redevables.

Ces questions et bien d’autres seront débattues lors du 4ème forum de haut niveau sur l’efficacité de l’aide à Busan, en Corée du Sud en fin de cette année.

 

Téléchargez le rapport complet de Aidwatch ici

6.      Blog4Global Health – Farewell to Deauville: How did global health fare?

http://blog4globalhealth.wordpress.com/2011/05/31/farewell-to-deauville-how-did-global-health-fare/#more-2508

Ceci est un résumé intéressant des conclusions du sommet du G8 à Deauville dans la perspective de la société civile mondiale : « Nous ne nous attendions pas à beaucoup et nous avons presque eu plus ».

 

AFGH a publié sur son blog l’extrait de la déclaration du G8 qui concerne le développement. 

Curieusement aucun commentaire de leur part cependant. 

Vous pouvez aussi lire la déclaration complète ici.

AIDS

7.      Lancet (online) – Towards an improved investment approach for an effective response to HIV/AIDS

Dr Bernhard Schwartländer, John Stover, Timothy Hallett et al.

http://www.lancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(11)60702-2/abstract

Des changements substantiels sont nécessaires pour parvenir à une approche plus ciblée et stratégique des investissements consentis pour lutter contre l’épidémie du VIH/SIDA qui donneront à long terme de meilleurs résultats. Jusqu’à présent, le plaidoyer pour les ressources a été fait sur la base d’une approche qui a encouragé l’intensification de nombreuses stratégies en parallèle, indépendamment de leurs effets relatifs. Les auteurs proposent un cadre d’investissement stratégique qui vise à soutenir une meilleure gestion des réponses nationales et internationales contre le VIH/SIDA. Ce cadre intègre des gains d’efficience importants. Il englobe la mobilisation communautaire, les synergies entre les éléments du programme, et les avantages de l’extension du traitement antirétroviral pour la prévention de la transmission du VIH. Il propose trois catégories d’investissement, composé de six activités programmatiques de base, des interventions qui créent un environnement propice pour une efficacité maximale, et des efforts de programmation dans d’autres secteurs de la santé et du développement. Le coût annuel pour la réalisation de l’accès universel à la prévention du VIH, au traitement, aux soins et soutien d’ici 2015 est estimé à au moins 22 milliards US$. La mise en œuvre de ce nouveau cadre permettrait d’éviter 12,2 millions de nouvelles infections par le VIH et 7,4 millions de décès dus au SIDA entre 2011 et 2020, en comparaison avec les tendances actuelles, et aboutirait à 29,4 millions d’années de vie gagnées. Le cadre est rentable à 1060 US$ par année de vie gagnée, et l’investissement supplémentaire proposé serait largement compensé par des économies du seul traitement.

 

Notre collègue Marie Laga est l’une des multiples auteurs. Téléchargez le document PDF ici.

 

Toujours dans la lutte contre le SIDA, 7 agences multilatérales viennent de publier un rapport sur « La prévention du VIH de l’adolescence à l’âge adulte ».

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Please fill in the below * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.