Vous pouvez lire les résumés en Français de la lettre 84 ci dessous.

MDG+ Summit
1. FT – Pool resources and reinvent global aid
Jeffrey Sachs;
 Dans un nouveau papier, publié dans le Financial Times, Sachs a montré de nouveau qu’il est fervent militant du Fonds Mondial. Bien entendu, William Easterly ne partage pas le même opinion et pense que plus d’attention devrait être dirigée vers le 8ème OMD.
 Pour Sachs la leçon de la décennie passée est que l’aide bilatérale atteint rarement l’échelle nationale ou régionale nécessaire. Ainsi nous devons remplacer la fragmentation des programmes bilatéraux par une nouvelle stratégie basée sur le financement mis en commun par les donateurs avec des délais, objectifs et responsabilités claires.
L’exemple à suivre est celui du Fonds Mondial où les fonds de multiples pays donateurs sont mis en commun, avec un comité de pilotage indépendant, approuve les programmes nationaux selon des critères scientifiques et de gestion plutôt que de politique bilatérale. Les fonds fournissent de ce fait l’aide d’une manière mesurée, systématique et prévisible. Même si le FM n’est pas parfait, au moins, les programmes qu’il soutient sont transparents et facilement contrôlables. Malheureusement,  ces types d’initiatives sont chroniquement sous-financés, en grande partie parce que les USA et les pays donateurs européens maintiennent la grande partie de leur budget d’aide dans des programmes bilatéraux.
Nous avons donc besoin d’un changement important dans le financement de l’aide, en migrant vers plus de mécanismes de mise en commun. L’aide bilatérale demeurerait, mais principalement pour promouvoir la démonstration des efforts et des innovations.
Le blog du Smart Global Health relate un débat qui a opposé un partisan et un adversaire du Fonds Mondial (ou au moins d’une expansion du FM) dans un débat sur le thème : Le FM devrait-il être transformé pour devenir le Fonds Mondial pour la santé ?
2. Lancet – Achieving the health MDGs: country ownership in four steps
Tedros Adhanom Ghebreyesus;
Pour Tedros Adhanom Ghebreyesus, Ministre de la santé de l’Ethiopie, l’appropriation des politiques par le pays est la voie la plus sure pour réaliser les progrès et faire face aux défis qui minent la construction d’un pays productif. Cela passe par 4 étapes :
1-     La planification : il faudrait une définition claire de la vision et d’une feuille de route détaillée ; ainsi les partenaires doivent permettre au pays d’identifier ses besoins et ses priorités et de développer leurs plans tout en restant ouvert aux idées et aux expériences efficaces dans d’autres contextes.
2-     Le financement du plan : du fait des ressources limitées, une prioritisation est cruciale et optant pour 2 alternatives : si les ressources sont suffisantes, opter pour un plan A et si elles ne le sont pas, appliquer le plan de contingence qui intègre les priorités urgentes.
3-     La mise en œuvre qui nécessité un fort engagement  du pays. Il faudrait renforcer compte tenu de la faiblesse des systèmes de santé, les structures existantes plutôt que de créer des structures parallèles.
4-     Le monitorage et l’évaluation : les partenaires devraient renforcer les capacités pour suivre la performance. Cela exige aussi une redevabilité mutuelle et des outils qui identifient les indicateurs qui seront utilisés pour l’évaluation.
Ces étapes ne sont ni nouvelles, ni difficiles à comprendre. Les pays doivent tout simplement se les approprier pour maximiser l’appui des bailleurs. Les intérêts divergents des partenaires au développement limitent leur engagement pour cette appropriation par les pays bénéficiaires. Un changement est nécessaire pour établir un nouveau partenariat orienté vers l’appropriation par les pays si l’on veut atteindre les OMD. 
3. Ethiopian MoH –  HIV/AIDS and the Health-related Millennium Development Goals: Ethiopia ‘s Experience
Ce rapport présente l’évolution des OMD en Ethiopie où des progrès significatifs ont été réalisés par ce pays. De 3544 formations sanitaires en 2004, ce nombre est passé à 17300 en 2010 doublant alors la couverture en première ligne. D’autres résultats sont très encourageants :
         Mortalité infantile : de 204 à 101 décès pour 1000 naissances vivantes entre 1990 et 2008
         Mortalité maternelle : de 1068 à 590 décès pour 100000 naissances vivantes entre 1990 et 2008
         Près de 80% de personnes séropositives qui nécessitent les ARV sont mis sous traitement.
4. BMJ (news) –  Global elimination of mother to child HIV transmission is now achievable, say agencies
Pour la première fois l’élimination de la transmission du VIH de la mère à l’enfant est considérée comme un but réaliste, d’après une présentation lors d’un sommet des Nations Unies à New York sur les OMD. Le 21 septembre dernier, l’UNICEF, l’OMS, l’ONUSIDA, et le Fonds Mondial pour la lutte contre le VIH/SIDA, la tuberculose et le paludisme, ainsi que des représentants des pays donateurs et de la plupart des pays affectés, ont conjointement lancé une nouvelle initiative pour favoriser les efforts soutenus de la PTME.
L’élimination effective de la transmission de la mère à l’enfant
du VIH exigera d’une part un leadership politique soutenu, un engagement des pays récipiendaires, et un appui des donateurs, et d’autre part un renforcement global des systèmes de santé.
Global Health
5. BMJ (news) – Industry lobbying and trade pacts threaten India ‘s role as major generics supplier
Les producteurs indiens de médicaments ont assuré plus de 80% des anti rétroviraux utilisés dans les pays en voie de développement depuis 2006. Une nouvelle étude montre que les négociations commerciales et les intérêts des industries menacent de limiter cette offre des médicaments génériques accessibles. L’étude prévient que les accords de libre-échange actuellement en cours de discussion entre l’Inde et l’Union Européenne peuvent créer de nouveaux engagements en vertu des lois de propriété intellectuelle, ce qui augmentera les prix des antirétroviraux et retardera l’accès aux nouvelles versions améliorées des formulations génériques. Les documents divulgués la semaine dernière par des ONG en Inde évoquent que des entreprises pharmaceutiques multinationales pourraient être entrées en contact avec des membres influents du Gouvernement Indien dans leurs tentatives de modification des droits de propriété intellectuelle. Anand Grover, directeur du Collectif des Avocats à Mumbai, à la tête d’une équipe juridique ayant fait campagne depuis près de deux décennies pour les droits des personnes vivant avec le VIH estime que ces actes suggèrent que les compagnies pharmaceutiques multinationales essayent de changer des lois indiennes d’une façon insidieuse et non transparente.
6.    Globalization and health – Is globalization healthy: a statistical indicator analysis of the impacts of globalization on health
Pim Martens, Su-Mia Akin, Maud Huynen,  and Mohsin Raza;
Il est clair que la globalisation est quelque chose de plus qu’un phénomène purement économique se manifestant sur une échelle globale. Parmi les manifestations évidentes de la globalisation, se trouve la circulation massive des biens et services, de capital financier, de l’information et des personnes. En outre, il y a plus de développements technologiques, d’avantage d’échanges culturels transfrontaliers, facilités par le libre échange, le tourisme et l’immigration. Dans cette étude, Martens et al. analysent le lien entre mondialisation et mortalité. Les résultats indiquent une association positive entre un niveau élevé de mondialisation et un bas taux de mortalité. En raison des arguments que la globalisation fournit des gagnants et des perdants, et pourrait être vu comme un processus déséquilibré, les auteurs reconnaissent qu’il est important de faire attention en interprétant cette association positive comme une évidence que la globalisation est la plupart du temps favorable pour notre santé.
7.    Science Speaks – Funding gap narrows for HIV prevention gel as donors scramble to find funding
Le gouvernement des États-Unis travaille pour combler le gap du financement requis pour continuer l’essai encourageant du microbicide vaginal, en association avec le financement de l’USG, du gouvernement sud-africain et probablement de donateurs privés.
8. &nbsp
 PLOS – Community Case Management of Fever Due to Malaria and Pneumonia in Children Under Five in Zambia : A Cluster Randomized Controlled Trial
Kojo Yeboah-Antwi et al;
Cette etude randomisée évalue l’efficacité et la faisabilité de l’utilisation des membres de comité de santé et relais communautaires dans la prise en charge de la pneumonie simple et du paludisme non compliqué en utilisant des tests diagnostiques rapides chez les enfants de 6 mois à 5 ans.
Chez les enfants avec fièvre, 27,5% ont reçu l’antipaludique contre 99,1% dans le groupe contrôle ((RR : 0,23) ; chez les enfants avec une pneumonie non sévère, 68,2% ont reçu un traitement précoce approprié contre 13,3% dans le groupe contrôle (RR : 5,32).
Former les relais communautaires à l’utilisation des tests diagnostiques rapides, des antipaludiques et de l’amoxicilline pour la prise en charge du paludisme et la pneumonie au niveau communautaire permettrait de réduire la sur-utilisation des antipaludiques, et offrir un traitement approprié et précoce pour la prise en charge des pneumonies non sévères.
9.    Lancet (Correspondence) – Nurse management of HIV-infected patients
Yibeltal Assefa, Erik Schouten, Frank Chimbwandira, Katharina Hermann, Wim Van Damme;
En réponse à l’article de Sanne et al. publié dans le Lancet, qui a comparé les résultats des patients suivis par des infirmières à ceux des patients suivis par des médecins dans un programme de traitement antirétroviral (ARV) en Afrique du Sud, et qui a conclu à des résultats non-inférieurs, Yibeltal et al. ont relevé des expériences similaires de l’Ethiopie et du Malawi où la prise en charge des patients VIH par des infirmiers est une pratique commune.
Les auteurs pointent le fait qu’en dépit de ces succès, plusieurs défis persistent, notamment ceux liés aux incitations pour poster et fidéliser ce personnel infirmier dans les zones reculées.
D’ailleurs, le besoin imprévisible des ARV dans ces pays est toujours si énorme qu’ils doivent considérer davantage la délégation des tâches pour étendre la délivrance des soins vers les relais communautaires et les personnes atteintes du VIH elles-mêmes.
10.    ODI – Aid and accountability in health: key themes and recommendations
Leni Wild & Pilar Domingo;
Malgré les progrès considérables, la réduction de la pauvreté et le développement durable demeurent des défis énormes pour beaucoup de pays. L’aide est une composante importante et ces dernières années, l’attention a été mise sur certains des défis de son efficacité. Il y a également une reconnaissance croissante de la façon dont l’aide peut influencer ou être affecté par la responsabilité, la gouvernance et la politique dans les pays donateurs et bénéficiaires. Leni & Pilar résument dans ce papier les principaux thèmes et recommandations d’une récente étude de World Vision UK qui a examiné l’aide et la responsabilité à travers l’étude des cas de l’Ouganda et de la Zambie, utilisant le secteur de santé comme objectif.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Please fill in the below * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.