Growth of aid and the decline of humanitarianism
The Lancet ; Full Text in English

La catastrophe en Haïti et l’aide massive dans le monde entier pour aider Haïti à faire face à la souffrance ont suscité un débat mondial. Dans un éditorial, le Lancet critique non seulement les politiciens et les médias (les suspects habituels) pour leur indignation plutôt sélective (et la hiérarchie implicite des crises), mais aussi, et peut-être plus étonnamment, le secteur de l’aide. Trop d’organisations humanitaires agissent souvent en fonction de leur propre agenda. La compétition au dépend de la collaboration et même de la collaboration des petites ONG bien implantées et le marketing prennent parfois le pas sur l’humanitaire. C’est pourtant d’humanitaire que les Haïtiens ont besoin.

Comment rendre à l’humanitaire ses lettres de noblesses ? Comment concilier besoin de fonds propres pour la survie de l’organisation et besoin de collaborer avec les ONG locales qui ont une vraie plus value pour une meilleure performance ? Comment venir en aide aux populations les plus en détresse ? Les Haïtiens en faisaient déjà partie avant le tremblement de terre mais les Somaliens eux sont de plus en plus abandonnés. Autant de questions soulevées par cet éditorial. N’hésitez pas à commenter.


Go to archiveGo to homepage

Tagged with →  

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Please fill in the below * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.