extrait de IHP newsletter #25 FR du 24 juillet 2009

7. A Global Subsidy: Key To Affordable Drugs For Malaria?

Ramanan Laxminarayan and Hellen Gelband http://content.healthaffairs.org/cgi/content/abstract/28/4/949

Dans cet article, les auteurs retracent l’histoire du Affordable Medicine facility-malaria (AMFm) depuis les discussions sur les traitements combinés à la fin des années nonante, jusqu’à nos jours. Ils citent les avantages et inconvénients de ce nouveau mécanisme. La lutte contre le paludisme a toujours souffert du faible accès à des médicaments peu coûteux et efficaces. La résistance croissante du plasmodium à la chloroquine a aggravé la situation. Les médicaments à base d’artemisinine sont dix fois plus couteux que la chloroquine. Les monothérapies à l’artemisinine continuent de circuler. Dans les pays en développement, la majorité des médicaments sont achetés dans le secteur privé ou les mécanismes traditionnels de l’aide ont du mal à arriver. Il fallait donc un nouveau mécanisme. L’initiative va permettre de subsidier efficacement le secteur publique et privé. Si les médicaments combinés base d’artemisinine sont moins onéreux, ils seront mieux utilisés et les résistances devraient apparait moins vite. L’initiative a déjà reçu 190 millions de dollars US (DFID et UNITAID) et devrait permettre de ramener le coût des ACT à moins d’un demi dollars par patient.

Paragraphe en français.


Go to archiveGo to homepage

Tagged with →  

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Please fill in the below * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.