Chers Collègues,

Cette semaine, le Lancet lance le rapport de sa commission qui a étudié l’impact du changement climatique sur la santé. Ce rapport sera probablement une référence dans son domaine.

Julio Frenk développe son point de vue sur la nécessité de repenser le renforcement des systèmes de santé pour permettre la réalisation de la déclaration d’Alma Ata.

Le Président Obama a finalement annoncé ses intentions pour le financement de la santé mondiale : « Plus de priorités mais autant d’argent. »

Valéry Ridde publie en Français une revue de la littérature qui concerne les expériences de suppression de la participation financière des usagers en Afrique.

Le Centre pour le développement mondial (CGD) publie sur son blog relatif à la santé mondiale une discussion sur le rôle que devrait jouer le Fonds Monétaire International dans les épidémies planétaires.

Les étudiants en Santé Internationale de l’Université de Londres publient une lettre ouverte critiquant le code de conduite de l’OMS sur les flux des personnels de santé.

Enfin, deux rapports montrent que l’on ne s’occupe pas assez des causes vulnérables de mortalité infanto-juvéniles, particulièrement en n’y affectant pas les ressources requises.

David Hercot & Wim Van Damme

—————–

Climate Change

1. Lancet- Managing the health effects of climate change

Lancé à Londres le 13 mai 2009

Website: http://www.thelancet.com/climate-change

Editorial: http://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(09)60922-3/fulltext

Un commentaire par Diarmid Campbell-Lendrum, Roberto Bertollini, Maria Neira, Kristie Ebi, Anthony McMichael

http://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(09)60926-0/fulltext

Suite à une collaboration fructueuse entre le Lancet et le University College de Londres, un premier rapport vient d’être publié identifiant les effets désastreux probables du réchauffement climatique sur la santé à travers le monde au cours des prochaines décennies. Le rapport examine les mesures concrètes qui pourraient être prises à court et moyen terme pour en contrôler les effets.

Le rapport pèse très lourd et même le résumé exécutif pèse plus de 1 MB. Je peux vous l’envoyer malgré tout au besoin.

************

Health Systems

2. Lancet – Reinventing primary health care: the need for systems integration

Julio Frenk MD

http://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(09)60693-0/fulltext

Dans cet article, l’auteur tente de démontrer que le renforcement du système de santé est la bonne voie pour permettre la réalisation de soins de santé primaire intégrés. Il retrace d’abord l’histoire des soins de santé primaire depuis le rapport de Dawson publié en Angleterre en 1920. Il relève une série d’incohérence dans l’interprétation actuelle des soins de santé primaire. Notamment, il suggère que l’organisation pyramidale du système de santé ne répond pas adéquatement à la réalité du système de santé. Ce découpage entre niveau primaire secondaire et tertiaire est une des raisons de l’échec des soins de santé primaire. Contrairement à l’éducation, le chemin de la santé n’est pas linéaire et sa seule fin est la mort. Il souligne également que la distinction entre maladie transmissible et non transmissible serait plus adéquatement remplacée par une distinction entre soins chroniques et aigus.

Les soins de santé primaire sont complexes et ils ne devraient pas être vu seulement en terme de composantes mais aussi et plus encore en terme d’interrelation et la population fait partie intégrante du système à de nombreux égards (patient, acheteurs, bailleur, contrôleur ou encore producteur de santé) D’autres fonctions sont importantes tel que le leadership des autorités publiques, le financement équitable et les mécanismes d’incitation à la performance. Le problème des ressources humaines est également un goulot crucial qu’il faudra réduire.

Il propose d’abandonner l’approche pyramidale et de développer un modèle de réseaux de soins de santé qui soient interconnectés.

*******

Health Financing

3.IRIN: Obama expands health agenda, but not funding

English: http://www.irinnews.org/PrintReport.aspx?ReportId=84297

Français: http://www.irinnews.org/fr/ReportFrench.aspx?ReportId=84343

Le président Obama a annoncé début mai ses intentions en matière de politique sanitaires internationales. Un des point clés est notamment l’importance qu’il faudra accorder au renforcement des systèmes de santé pour réduire le poids du SIDA, de la tuberculose et du Paludisme.

LE PEPAR recevra notamment 7,4 Millions de dollars US au lieu de 7 en 2009. CE qui fait dire aux critiques qu’il ne tient pas son engagement d’accroitre drastiquement son appui à la lutte contre le SIDA.

Voir l’article en Français sur le site IRIN.

4. U Montreal – Une recension des écrits scientifiques sur l’abolition des frais aux usagers dans les services de santé en Afrique

par Valéry Ridde et Florence Morestin

http://www.vesa-tc.umontreal.ca/ressrc.htm

http://www.vesa-tc.umontreal.ca/pdf/synthese_abolition_finale.pdf 1,6 MB

Une revue de toute la littérature publiée au cours des dernières années sur la suppression de la participation financière des usagers dans le secteur de la santé. L’IMT collabore avec l’Université de Montréal dans ce domaine d’étude.

*********

Global Governance

5. CGD – The IMF and the Swine Flu? WHO’s on First!

By Mead Over

http://blogs.cgdev.org/globalhealth/2009/05/the-imf-and-the-swine-flu-whos-on-first.php

Discussion sur le rôle que le FMI devrait jouer dans les dossiers de santé mondiale en particulier épidémique. Partant d’un récent article discutant le rôle des ajustements structurels sur la situation de la tuberculose dans les pays de l’ex bloc soviétique, (Stuckler D et al.) Mead Over souligne la difficulté de voir ce qui de la situation macro-économique qui a justifié l’action du FMI ou de l’action du FMI elle même a causé le tord. Jusqu’il y a peu, le FMI s’entendait avec le Ministère des Finances pour réduire les coûts et la Banque Mondiale et les autres ministères avec les autres agences s’occupaient de prioriser les dépenses avec les fonds restants. Il est maintenant attendu que le personnel du FMI se préoccupe également des performances sociales des dépenses publiques sans reprendre toutes les tâches dévolues à la banque. Mais dans le domaine de la gestion des pandémies, l’OMS est la première agence et la Banque Mondiale vient en appui. Le FMI n’a pas de rôle à jouer là dedans.

********

Human Resources

6. Lancet – Compensation for the brain drain from developing countries

Kenechukwu Agwu, Megan Llewelyn on behalf of undergraduates in International Health at UCL

http://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(09)60927-2/fulltext

Dans une lettre ouverte, les étudiants du cours de santé internationale de l’University College de Londres réagissent au code de conduite mondial de l’OMS pour résoudre les flux de personnel de santé depuis les pays en développement. Selon eux, le flux migratoire est un subside inversé pervers. Les pays pauvres payent pour la formation de leurs cadres qui en migrant vers les pays riches (essentiellement les USA, la Grande-Bretagne et le Canada) permettent à ces derniers de faire des économies. Par exemple, depuis 1954, le Ghana a dépensé 60 millions de Dollars US pour former du personnel qui a ensuite migré et la Grande Bretagne, quant à elle, a économisé 103 millions de Livres Sterling en important du personnel Ghanéen.

Développer un code éthique sur le recrutement ne fait que fausser le débat. Pour eux la seule option valable est d’indemniser les pays producteurs de ressources humaines pour le travail fournit.

********

Child Survival

7. Nearly 1.6 million children die each year from these preventable and treatable diseases

PATH

http://www.path.org/news/pr090511-wateraid.php

WaterAid: Fatal neglect: How health systems are failing to comprehensively address child mortality

Path: Solutions to defeat a global Killer (4MB PDF)

PATH et WATERAID USA publient deux rapports qui montrent que l’aide et les gouver
nements des pays ne mettent pas suffisamment la priorité sur les causes de mortalité infanto-juvéniles qui sont prouvées vulnérables, particulièrement en n’y affectant pas les ressources requises.

Back to issue #15 in English

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Please fill in the below * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.