Bonjour à tous,

Dans l’édito de cette semaine, Dr Kamga Simo Cyrille décrit le cadre conceptuel de la participation communautaire appliquée à la lutte contre les épidémies. Nous vous invitons à lire absolument cet éditorial et à partager vos expériences.

Puis 5 articles ont été sélectionnés cette semaine. Le premier article porte la Journée Mondiale de lutte contre les infections célébrée le 12 septembre 2017. Le deuxième article concerne la disponibilité des médicaments et l’accessibilité financière des médicaments antihypertenseurs dans les pays à faible, moyen et haut revenus. Le troisième article décrit la classification de 93 interventions de santé en fonction de leur efficience pour atteindre les Objectifs de Développement Durable. Le quatrième article étudie la performance des agents de santé communautaire dans les systèmes de santé complexes. Enfin, le cinquième article étudie la participation des hommes dans l’offre de soins maternels dans un district de santé rural du Ghana.

N’hésitez à diffuser la Newsletter auprès de vos collègues et à partager vos commentaires.

Bonne Lecture

L’Equipe éditoriale

Edito – Lutte contre les épidémies : Quelle place pour la participation communautaire en Afrique sub-saharienne ?

Par Dr Kamga Simo Cyrille, Direction de l’Organisation des Soins et de la Technologie Sanitaire, Ministère de la Santé Publique, Cameroun ; [email protected]

Lire ici

Lutte contre les infections

1. OMS- 12 septembre 2017 : Journée Mondiale de lutte contre les infections

Thème : Mettre une lumière sur les infections maternelles et néonatales

Titre original – Shining a spotlight on maternal and neonatal sepsis: World Sepsis Day 2017

http://who.int/reproductivehealth/topics/maternal_perinatal/world-sepsis-day/en/

Le 12 septembre s’est célébrée la Journée Mondiale de lutte contre les infections sur le thème « Mettre une lumière sur les infections maternelles et néonatales ».

En dépit d’être hautement évitables, les infections maternelles et néonatales restent une cause majeure de morbidité et de décès des femmes enceintes, en post-partum et les nouveau-nés. Elles sont la cause primaire d’environ 35000 décès maternels chaque année et contribuent indirectement à plus de 100000 décès maternels chaque année. De même, les infections néonatales causes plus d’un million de décès des bébés par an.

Un congrès en ligne a été organisé et vous pouvez Accéder librement aux présentations mises en ligne par l’OMS et L’Alliance Mondiale sur les Infections.

Les facteurs de risque des infections sont la promiscuité dans les formations sanitaires, la pauvreté des femmes. Les femmes chez qui une césarienne a été effectuée dans ces conditions sont plus à risque. Les professionnels de santé n’ont souvent pas connaissance des signes et symptômes de l’infection ni de les diagnostiquer et les traiter à temps.

Les infections peuvent être prévenus à travers :

  • L’accès à l’eau potable
  • L’accès à des soins de qualité pendant la grossesse et l’accouchement
  • L’accès précoce aux médicaments de qualité
  • La prévention et le contrôle des infections dans les formations sanitaires

De plus, le personnel doit être bien formé pour reconnaitre les signes de l’infection et les traiter efficacement.

Financement de la santé

2. Lancet Public Health – Disponibilité et accessibilité financière des médicaments et effets sur le contrôle de l’hypertension artérielle dans les pays à haut, moyen et faible revenus : une analyse des données de l’étude PURE

Titre original – Availability and affordability of blood pressure-lowering medicines and the effect on blood pressure control in high-income, middle-income, and low-income countries: an analysis of the PURE study data

M Attaei et al; http://www.thelancet.com/journals/lanpub/article/PIIS2468-2667(17)30141-X/fulltext

L’hypertension artérielle est considérée comme le plus important facteur de risque de maladies cardiovasculaires. L’objectif de l’étude est d’évaluer la disponibilité et l’accessibilité financières des médicaments antihypertenseurs et l’association entre leur utilisation et le contrôle de l’hypertension artérielle dans pays à différents niveaux de développement économique.

La disponibilité, les coûts et l’accessibilité financières des médicaments antihypertenseurs de 626 communautés dans 20 pays qui ont participé à l’étude PURE (Prospective Urban Rural Epidemiological study). Le médicament était considéré disponible s’il était présent dans la pharmacie locale au moment de l’étude et accessible financièrement si leur coût était inférieur à 20% de la capacité des ménages à payer. Ces données ont été corrélées à l’utilisation de ces médicaments et au contrôle de la tension artérielle avec des régressions logistiques mixtes à plusieurs niveaux et étaient comparées au niveau de revenus des pays (haut, haut et moyen, bas et moyen, et faible). Les données de l’Inde étaient présentées séparément compte tenu de leur importante industrie pharmaceutique générique et de la forte disponibilité des médicaments par rapport aux autres pays du même niveau socio-économique.

La disponibilité de deux ou de plusieurs classes de médicaments antihypertenseurs était faible dans les pays à faible et moyen revenus (excepté l’Inde) par rapport aux pays à haut revenus. La proportion de communautés qui disposaient de 4 classes de médicaments était de 94% (108 sur 115 communautés) dans les pays à haut revenu, 76% en Inde (68 sur 90 communautés), 71% dans les pays à haut-moyen revenu (90 sur 126 communautés), 47% (107 sur 227 communautés) dans les pays à bas-moyen revenu, et 13% (9 sur 68 communautés) des pays à faible revenu.

La proportion de ménages incapables de payer deux médicaments antihypertenseurs était de 31% dans les pays à faible revenu (1069 sur 3479 ménages), 9% dans les pays à moyen revenu (5602 sur 65471 ménages), and moins de 1% dans les pays à haut revenu (44 sur 10880 ménages).

Les individus souffrant d’hypertension artérielle qui vivaient dans les communautés qui avaient toutes les 4 classes de médicaments antihypertenseurs avaient plus de chance d’avoir au moins un médicament antihypertenseur (OR ajusté 2·23, 95% CI 1·59–3·12; p<0·0001), une combinaison thérapeutique (1·53, 1·13–2·07; p=0·054), leur hypertension contrôlée (2·06, 1·69–2·50; p<0·0001) que ceux qui vivaient dans les communautés où les antihypertenseurs n’étaient pas disponibles.

Les individus qui avaient une hypertension connue et qui vivaient dans des ménages capables de payer les 4 classes d’antihypertenseurs avaient plus de chance d’utiliser au moins un médicament antihypertenseur (OR ajusté 1·42, 95% CI 1·25–1·62; p<0·0001), une combinaison thérapeutique (1·26, 1·08–1·47; p=0·0038), et d’avoir le contrôle de leur hypertension (1·13, 1·00–1·28; p=0·0562) que ceux qui étaient incapables d’acheter les médicaments.

Une forte proportion de communautés dans les pays à faible et moyen revenus n’ont pas accès à plus d’un médicament antihypertenseur et même s’ils sont disponibles, les ménages sont incapables de payer. Ces facteurs sont associés à un faible contrôle de l’hypertension artérielle. Assurer l’accès à des médicaments antihypertenseurs abordables est essentiel pour le contrôle de l’hypertension artérielle dans les pays à faible et moyen revenus.

3. Plos One – Classification de 93 intervention en fonction de l’efficience dans les pays à faible et moyen revenus

Titre original : Ranking 93 health interventions for low and middle-income countries by cost-effectiveness

S Horton et al http://journals.plos.org/plosone/article/file?id=10.1371/journal.pone.0182951&type=printable

La classification des interventions de santé en fonction de leur efficience est un input utile pour la planification et la budgétisation nationales. Les précédentes classifications dans les pays à faible et moyen revenus étaient faites en 2005 et 2006 accompagnant le développement des stratégies pour les Objectifs du Millénaire pour le Développement. Les auteurs ont mis à jour les classifications en utilisant les études publiées depuis 2000 comme les stratégies sont reconsidérées pour les Objectifs de Développement Durable.

La recherche systématique de la littérature était faite pour une large gamme d’interventions de santé. Les résultats de l’efficience utilisant les DALYs étaient standardisés aux US$ de 2012.

Au total, 149 études de 93 interventions étaient inclues. Il y avait 37% d’interventions relatives à la santé maternelle, néonatale et infantile, 24% pour les infections majeures (SIDA, tuberculose, paludisme, et maladies tropicales négligées), priorités des Objectifs du Millénaire pour le Développement. Plus de la moitié des interventions ont considéré l’efficience pour un coût inférieur à 200 US$ par DALY et donc considérés pour inclusion dans le paquet de couverture sanitaire universelle même pour les pays à faible revenus.

Ainsi, d’importants changements sont survenus dans la classification depuis 2006. Les priorités ont changé à cause de nouvelles technologies, de nouvelles méthodes pour le changement de comportement et du changement du prix de certains vaccins et médicaments. Réaliser les Objectifs de Développement Durable dans les pays à faible et moyens revenus va nécessiter d’étudier plusieurs types d’interventions surtout pour la santé des adultes. Certaines interventions ne sont plus étudiées parce qu’elles sont rarement mises en œuvre ou ne sont pas pertinentes. Mettre à jour la classification de l’efficience de façon régulière est un exercice essentiel.

Ressources Humaines

4. Human Resources for Health – Performance des agents de santé communautaires: situer leur position intermédiaire dans des systèmes de santé complexes adaptatifs

Titre original – Performance of community health workers: situating their intermediary position within complex adaptive health systems

Maryse Kok et al; https://human-resources-health.biomedcentral.com/articles/10.1186/s12960-017-0234-z

Cette évaluation analytique a démontré un ensemble complexe de facteurs qui influencent la performance des agents de santé communautaires dans les pays à faible et moyen revenus. Elle examine leur position unique intermédiaire entre les communautés qu’ils servent et les acteurs du système de santé et la complexité des systèmes de santé dans lesquels ils travaillent. L’évaluation combine l’évidence de la littérature internationale sur les agents de santé communautaire aux résultats des 5 ans de recherche du consortium REACHOUT. Ce consortium mène la recherche opérationnelle pour améliorer la performance des agents de santé communautaire dans 6 contextes (2 en Asie et 4 en Afrique). Le cadre conceptuel sur la performance des agents de santé communautaire qui explicite le rôle d’interface des agents de santé communautaire est décrit.

Plusieurs catégories de facteurs qui influencent la performance des agents de santé communautaire sont : le contexte, le système de santé, les hardwares de l’intervention et les connaissances (software). Les hardwares incluent le système de supervision, les formations, les structures de communication et de redevabilité, les incitants, les équipements et la logistique.

Le software est lié aux idées, intérêts, relation, pouvoir, valeurs et normes des acteurs du système de santé. Ces facteurs influencent les perceptions des agents de santé communautaire sur la connectivité, la familiarité, l’estime de soi, l’atteinte des objectifs, le soutien reçu, le respect, les compétences, l’honnêteté, l’équité et la reconnaissance.

Le cadre conceptuel met en lumière la nécessité pour les programmes de mettre plus d’attention sur les idées, les intérêts, les relations, le pouvoir, les valeurs et les normes des agents de santé communautaire si l’on veut améliorer leur performance.

Santé maternelle

5. BMC Public Health – Implication des hommes dans les soins de santé maternels à travers la planification et l’offre de soins à base communautaire: perceptions des hommes dans les zones rurales du Ghana

Titre original – Male involvement in maternal healthcare through Community- based Health Planning and Services: the views of the men in rural Ghana

Bassoumah Bougangue et How Kee Ling

https://bmcpublichealth.biomedcentral.com/articles/10.1186/s12889-017-4680-2

La nécessité de promouvoir la santé maternelle au Ghana a amené le gouvernement) étendre les soins de santé maternels aux ménages à travers la planification et l’offre de soins à base communautaire. Compte tenu des problèmes identifiés par des études antérieures sur l’indifférence des maris sur les soins maternels, cette étude a analysé les perceptions des hommes sur leur implication dans les soins maternels dans leurs communautés et au niveaux des ménages dans le district de Awutu-Senya Ouest de la Région centrale du Ghana.

La méthode qualitative a été utilisée. Les groupes de discussion et les entretiens individuels ont été organisés avec les maris, les officiers de santé communautaire, les agents de santé communautaire et les leaders communautaires. Les participants étaient sélectionnés selon un échantillonnage de convenance en utilisant des quotas par catégorie et une méthode de boule de neige. L’analyse thématique a été faite.

L’étude a montré différentes formes d’implication des hommes, certains étaient directement impliquées dans les tâches dévolues aux femmes, d’autres ont utilisé des membres de famille de sexe féminin ou leurs co-épouses pour effectuer ces tâches. Les hommes n’étaient pas indifférents aux soins maternels mais ils étaient impliqués dans les tâches dévolues aux hommes par la tradition. La perpétuation et le renforcement des normes traditionnelles liées au sexe autour de la grossesse et de l’accouchement influencent la nature et le niveau de l’implication des hommes.

Le renforcement de l’implication des hommes en particulier des maris et des agents de santé communautaire est nécessaire au niveau des ménages et des communautés pour de meilleurs résultats des soins maternels. Le Service de Santé du Ghana, les professionnels de santé et les décideurs doivent prendre en considération les attentes du rôle traditionnel lié au sexe dans la planification et la mise en œuvre des programmes de promotion de la santé maternelle.

Tagged with →  

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Please fill in the below * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.