Bonjour à tous,

Cette semaine, Pr Bruno Meessen de l’Institut de Médecine Tropicale présente une nouvelle initiative pour aider les acteurs des systèmes de santé à trouver rapidement les réponses à leurs questions à travers les experts inscrits sur la communauté en ligne Collectivity. Rejoignez cette plateforme pour aider d’autres membres ou recevoir leur expertise.

La Newsletter de cette semaine est riche pour les acteurs de district. Elle présente le prochain webinaire organisé par les CoPs HHA le 11 juillet 2017 à 14 heures GMT. Notez cette date dans votre agenda.

Ensuite, vous trouverez des articles sur l’analyse des goulots d’étranglement pour la couverture effective en santé maternelle, et l’actualisation de la liste des médicaments essentiels et les nouveaux médicaments inscrits par l’OMS. Il y a également le lien vers les bases de données mondiales sur les lois, les politiques, les normes et standards et les directives sur l’avortement.

Notez également que le premier Forum africain sur la santé se tiendra à Kigali au Rwanda les 27 et 28 juin 2017.

Bonne Lecture

Basile Keugoung

Facilitateur

Edito : Posez votre question… Des experts ont la réponse !

Par Bruno Meessen

Lire ici

Financement de la santé

1. CoP HHA- Thème du prochain webinaire, « Accélérer la progression vers la CSU grâce au FBP : le défi du démarrage » 

Les Communautés de Pratique Harmonisation for Health in Africa, le Ministère de la Santé du Maroc et l’Institut de Médecine Tropicale d’Anvers ont le plaisir de vous inviter à leur prochain webinaire, le mardi 11 juillet à 14h00 GMT.

L’orateur sera le Dr Gyuri Fritsche, expert senior santé à la Banque Mondiale. Le Dr Fritsche a 25 ans d’expérience en santé mondiale et est actif dans le Financement Basé sur la Performance depuis 15 ans. Il a notamment été en poste en Afghanistan et au Rwanda, pays dans lequel il a joué un rôle-clé lors du passage à l’échelle. Aujourd’hui, il appuie plusieurs pays comme le Nigeria, la République du Congo, la République Démocratique du Congo, le Kirghizstan et le Cambodge dans l’introduction et la mise en place de leur stratégie FBP. Il est aussi l’auteur principal du Performance Based Financing Toolkit, ouvrage de référence pour la communauté internationale des acteurs engagés dans le FBP.

Gestion des districts de santé

2. Global Health Action – Analyse des goulots d’étranglement au niveau district pour illustrer les gaps du système de santé en Ouganda

Titre original: Bottleneck analysis at district level to illustrate gaps within the district health system in Uganda

Dorcus K Henriksson et al;

http://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/16549716.2017.1327256

La faible qualité des soins et de l’accès aux interventions efficaces et abordables est attribuée aux contraintes et aux goulots d’étranglement à l’intérieur et à l’extérieur du système de santé. Toutefois, il y a une faible compréhension des barrières du système de santé à l’utilisation et à l’offre de soins appropriés, à haut impact et efficaces au niveau des formations sanitaires des districts de santé dans les pays à faible revenus. Dans cette étude, les auteurs illustrent l’utilisation de l’approche d’analyse des goulots d’étranglement de l’offre de soins au niveau du district.

Le modèle modifié de Tanahashi comportant six déterminants de couverture effective a été utilisé pour identifier les goulots d’étranglement de l’offre de soins maternels et néonataux.

Les interventions traceurs suivantes ont été utilisées : supplémentation en fer et acide folique, traitement intermittent présomptif du paludisme, conseil et dépistage du VIH et dépistage de la syphilis. Les données d’enquêtes ménages et dans les formations sanitaires ont été utilisées dans les districts de santé de Mayuge et Namayingo en Ouganda.

Les déficits en couverture effective et en ressources humaines étaient les principaux goulots dans les deux districts avec des couvertures allant de 0 à 66% pour la couverture effective et de 46% à 66% pour la disponibilité du personnel dans les formations sanitaires.

Le modèle modifié de Tanahashi est un outil qui peut être utilisé pour analyser les goulots de couverture effective en soins maternels au niveau district. Toutefois, l’analyse est fortement dépendante de la disponibilité des données pour analyser tous les six déterminants. Des analyses ultérieures permettraient de valider ces goulots.

Médicaments essentiels

3. OMS- Mise à jour de la liste des médicaments essentiels : nouvelles recommandations sur l’utilisation des antibiotiques

Titre original WHO – WHO updates Essential Medicines List with new advice on use of antibiotics, and adds medicines for hepatitis C, HIV, tuberculosis and cancer

http://www.who.int/mediacentre/news/releases/2017/essential-medicines-list/en/

L’OMS a publié de nouvelles recommandations concernant les antibiotiques à utiliser contre les infections courantes et ceux à préserver pour les situations les plus graves figurent parmi les ajouts à la Liste modèle des médicaments essentiels de l’Organisation mondiale de la Santé pour 2017. Des médicaments contre le VIH, l’hépatite C, la tuberculose et la leucémie ont également été ajoutés.

La liste mise à jour ajoute 30 médicaments pour les adultes et 25 médicaments pour les enfants et précise de nouvelles utilisations pour 9 produits figurant déjà dans la liste, soit un total de 433 médicaments jugés essentiels pour répondre aux besoins de santé publique les plus importants. De nombreux pays utilisent la Liste OMS des médicaments essentiels pour accroître l’accès aux médicaments et orienter les décisions concernant les produits dont ils doivent garantir la disponibilité pour leur population.

Trois catégories d’antibiotiques

Les experts de l’OMS ont regroupé les antibiotiques en 3 catégories : les antibiotiques auxquels l’ACCÈS est indispensable, ceux à utiliser avec PRÉCAUTION et ceux à utiliser en DERNIER RECOURS, et ont formulé des recommandations sur le moment opportun d’utilisation de chaque catégorie.

Dans un premier temps, les nouvelles catégories s’appliquent uniquement aux antibiotiques utilisés pour traiter 21 infections parmi les plus courantes. Si cela s’avère efficace, on pourrait les élargir dans les prochaines versions de la liste des médicaments essentiels afin de les appliquer aux médicaments destinés au traitement d’autres infections.

Ce changement vise à garantir la disponibilité des antibiotiques au moment voulu et à faire en sorte que les antibiotiques adaptés soient prescrits pour traiter les infections appropriées. Ceci devrait permettre d’améliorer les résultats thérapeutiques, de réduire le développement de bactéries résistantes aux médicaments et de préserver l’efficacité des antibiotiques de « dernier recours» qui sont nécessaires lorsque tous les autres traitements échouent.

Ces changements complètent le Plan d’action mondial de l’OMS pour combattre la résistance aux antimicrobiens, qui vise à combattre le développement de la résistance aux médicaments en veillant à une meilleure utilisation des antibiotiques.

L’OMS recommande que les antibiotiques auxquels l’ACCÈS est indispensable, par exemple, l’amoxicilline soient disponibles à tout moment comme traitement contre un large éventail d’infections courantes.

Dans la catégorie des antibiotiques à utiliser avec PRÉCAUTION figurent des antibiotiques comme la ciprofloxacine, recommandés comme traitement de première ou de deuxième intention contre un nombre limité d’infections telles que la cystite et les infections des voies respiratoires supérieures (comme la sinusite et la bronchite bactériennes).

Dans la troisième catégorie, à utiliser en DERNIER RECOURS, figurent des antibiotiques tels que la colistine et certaines céphalosporines qui devraient être considérées comme médicaments de dernier recours et utilisées uniquement dans les situations les plus graves lorsque toutes les autres alternatives ont échoué, comme pour le traitement des infections engageant le pronostic vital causées par des bactéries multirésistantes.

Les experts de l’OMS ont ajouté 10 antibiotiques à la liste pour les adultes et 12 pour les enfants.

Autres médicaments ajoutés

La liste des médicaments essentiels mise à jour comprend également plusieurs nouveaux médicaments :

  • 2 médicaments contre le cancer de la cavité buccale (dasatinib et nilotinib) pour le traitement de la leucémie myéloïde chronique qui est devenue résistante au traitement de référence;
  • la première combinaison thérapeutique associant le sofosbuvir et le velpatasvir pour traiter les 6 types d’hépatite C ;
  • le dolutégravir pour le traitement de l’infection à VIH, en réponse aux données les plus récentes attestant de l’innocuité du médicament, de son efficacité et de sa forte protection contre la résistance;
  • la prophylaxie préexposition, avec le ténofovir seul ou en association avec l’emtricitabine ou la lamivudine pour prévenir l’infection à VIH;
  • le délamanide pour le traitement de la tuberculose multirésistante chez l’enfant et l’adolescent, et la clofazimine pour le traitement de la tuberculose multirésistante chez l’enfant et l’adulte;
  • des associations à dose fixe d’isoniazide, de rifampicine, d’éthambutol et de pyrazinamide adaptées aux enfants pour le traitement de la tuberculose pédiatrique;
  • les dispositifs transdermiques de fentanyl et la méthadone pour le traitement de la douleur chez les patients atteints de cancer.

Santé maternelle

4. WHO Bulletin – Une base de données mondiales sur les lois, les politiques, les normes et standards et les directives sur l’avortement

Titre original: A global database of abortion laws, policies, health standards and guidelines

B R Johnson et al; http://www.who.int/bulletin/online_first/BLT.17.197442.pdf?ua=1

L’OMS a créé une plateforme pour compiler les données mondiales sur les lois, les politiques, les normes et standards et les directives sur l’avortement. Cette base de données peut être consultée librement en cliquant sur ces liens : http://www.srhr.org/abortion-policies et https://esa.un.org/gapp/. Si ces liens ne s’ouvrent pas avec internet explorer, vous devez essayer avec Google Chrome.

Le Projet Politiques Mondiales sur l’Avortement, est un projet collaboratif entre la Division sur la population du Département des Affaires économiques et sociales de l’ONU et le Département de la Santé et de la Recherche de la Reproduction de l’OMS. Il a été conçu pour renforcer les efforts mondiaux pour éliminer l’avortement insécurisé. Il s’agit aussi d’accroitre la transparence sur les lois et les politiques en matière d’avortement et de favoriser la redevabilité des gouvernements sur l’adoption et la mise en œuvre des politiques. Il permet aussi de faire une analyse comparative des pays en relation avec les orientations de l’OMS sur l’avortement sans risque.

Gouvernance en santé

5. OMS Afro : Premier Forum Africain pour la Santé

http://africahealthforum.afro.who.int/

Le Bureau Régional de l’OMS pour l’Afrique organise les 27 et 28 juin 2017 à Kigali, Rwanda le premier forum africain pour la santé sur le thème : « Mettre les populations en priorité : la route vers la couverture sanitaire universelle en Afrique ».

Le forum se focalisera sur la vision de l’OMS Afro pour la santé et développement notamment comment améliorer la sécurité sanitaire, les progrès vers l’équité et la couverture sanitaire universelle et l’agenda non achevé des maladies transmissibles tout en explorant les objectifs de Développement Durables. Par ailleurs, il s’agit d’analyser les défis et les opportunités pour une offre de soins et des politiques efficaces en Afrique.

Les objectifs spécifiques sont de :

  • Offrir une plateforme pour discuter des stratégies innovantes pour face aux défis de santé publique persistants en Afrique
  • Promouvoir l’appropriation et la gouvernance des pays pour la santé
  • Explorer des voies concrètes pour les partenaires à contribuer aux reformes de l’OMS Afro et à atteindre les buts du Programme de transformation de la santé en Afrique 2015-2020.

Les lois et les politiques actuelles sur l’avortement peuvent être utilisées comme des moyens de comparaison pour suivre et évaluer les progrès nationaux dans la mise en place et la mise en œuvre d’un environnement réglementaire pour éliminer l’avortement à risque.

Tagged with →  

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Please fill in the below * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.