Bonjour Chers Lecteurs,

Notre santé est chaque jour menacée par des armes de plus en plus sophistiquées. L’éditorial de cette semaine analyse la production et la vente d’armes et l’influence sur notre bien-être et appelle à plus de régulation et une meilleure gouvernance des Etats pour garantir un meilleur épanouissement à tous.

Vous trouverez Sept articles dans le Menu de cette semaine. Les deux premiers portent sur les épidémies de Virus ZIKA et Ebola respectivement. Le troisième article concerne l’utilisation des SMS pour amélioration la surveillance dans le cadre de la polio. Le quatrième article porte sur la motivation du personnel et décrit un outil qui a été développé pour mesurer la motivation du personnel du secteur public. Le cinquième article analyse l’épidémiologie du diabète, de l’hypertension artérielle et des maladies rénales chroniques au Maroc et propose des méthodes pour améliorer la qualité du diagnostic de ces dernières.

Le sixième article présente les six leçons qui ont suivi les six années de mise en œuvre de la politique de gratuité ciblée en Sierra Leone.

Enfin, le dernier article vous propose de lire le nouveau livre de Dominique Kerouedan.

Nous vous souhaitons bonne lecture.

N’hésitez pas à diffuser : voici le lien : www.santemondiale.org.

Pour recevoir la Newsletter chaque semaine, voici le lien pour s’inscrire : http://www.santemondiale.org/ihpfr/sabonner-par-email/

Pour L’Equipe Editoriale

Basile Keugoung, MD, MPH, PhD 

Edito – La production des armes, un marché florissant ou une menace à notre bien-être ?

Par Basile Keugoung
Lire ici

Epidémie de Virus ZIKA

1. NEJM : Infection par le virus Zika chez les femmes enceintes à Rio de Janeiro – rapport préliminaire

Titre original: Zika Virus Infection in Pregnant Women in Rio de Janeiro — Preliminary Report

Auteurs: Patrícia Brasil, et al.

source: http://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa1602412#t=article

Le virus Zika a été lié à une microcéphalie néonatale. Pour déterminer le spectre de la maladie ZIKA pendant la grossesse, les auteurs ont suivi des patientes à Rio de Janeiro, afin de décrire les manifestations cliniques de l’infection aiguë à virus ZIKA chez les mères et les répercussions chez le fœtus.

Au plan de la méthodologie, les auteurs ont recruté des femmes enceintes qui avait développé une éruption dans les 5 jours précédents et qui les ont subi des tests sanguins et d’urine pour ZIKA par des dosages de la transcriptase inverse-polymérase-réaction en chaîne. Ils ont suivi les femmes prospectivement et ont recueilli des données cliniques et échographiques.

Les auteurs ont rapporté qu’à mi-parcours, les résultats ont été les suivants : un total de 88 femmes ont été inclues dans l’étude. La période de rapportage va de Septembre 2015 à Février 2016. Parmi ces 88 femmes, 72 (82%) ont été testés positifs pour le ZIKA dans le sang, l’urine, ou dans les deux. Le moment de l’infection aiguë à virus ZIKA variait de 5 à 38 semaines de gestation. Les caractéristiques cliniques prédominant étaient constituées d’éruption maculaire prurigineuse descendante ou éruption maculo-papuleuse, d’arthralgies, d’injection conjonctivale, et des maux de tête; 28% ont eu de la fièvre (à court terme et à faible teneur). Les femmes qui étaient positives pour le ZIKA virus étaient plus susceptibles d’avoir une éruption maculo-papuleuse (44% vs 12%, P = 0,02), une atteinte  conjonctivale (58% vs 13%, P = 0,002), et une lymphadénopathie (40% contre 7%, P = 0,02), que celles qui étaient afébriles. L’échographie fœtale a été réalisée chez 42 femmes ZIKA positives (58%) et chez toutes les femmes de ZIKA négatives. Des anomalies fœtales ont été détectées à l’échographie Doppler chez 12 des 42 femmes ZIKA-positives (29%) et chez aucune des 16 femmes ZIKA négatives. Les résultats indésirables comprenaient la mortalité fœtale dans les 36 à 38 semaines de gestation (2 fœtus), les retards de croissance intra-utérine avec ou sans microcéphalie (5 fœtus), les calcifications ventriculaires ou autres lésions du système nerveux central (7 fœtus), et une anomalie du liquide amniotique,  une anomalie du volume ou du débit de l’artère cérébrale ou ombilicale (7 fœtus). A ce jour, 8 des 42 femmes chez qui l’échographie fœtale a été effectuée ont accouché, et les résultats échographiques ont été confirmés.

En conclusion, les auteurs affirment qu’en dépit des symptômes cliniques légers, l’infection à ZIKA virus pendant la grossesse semble être associée à des résultats graves, y compris la mort du fœtus, l’insuffisance placentaire, le retard de la croissance fœtale et une lésion du système nerveux central.

Ebola

2. OMS AFRO : Fin de l’épidémie d’Ebola en Guinée

http://www.afro.who.int/en/media-centre/pressreleases/item/8676-end-of-ebola-transmission-in-guinea.html

Le 1er juin 2016, l’OMS a déclaré la fin de la transmission du virus Ebola en République de Guinée. 42 jours se sont écoulés depuis le denier cas. Le pays entre encore dans une phase de 90 jours de surveillance renforcée pour que tout nouveau cas soit identifié le plus rapidement possible. Entre le 17 mars et le 6 avril, 7 cas confirmés et 3 cas probables de maladie à virus Ebola étaient notifiés en Guinée. De même, 3 cas confirmés étaient diagnostiqués à Monrovia entre le 1er et le 5 avril chez une femme et ses deux enfants qui avaient voyagé de Macenta (Guinée) à Monrovia (Libéria). Le risque d’infection à partir des survivants reste possible.

L’OMS travaille avec les partenaires pour faciliter l’accès aux soins psychosociaux et médicaux, le dépistage du virus, et la facilitation de l’intégration des survivants au sein des familles et des communautés. L’OMS appuie les trois pays pour renforcer les programmes de santé notamment la santé maternelle et infantile tout en maintenant une capacité adéquate pour détecter, prévenir et répondre à toute résurgence d’Ebola.

Polio

3. BMC Public Health: Utilisation des SMS comme une méthode pour améliorer la surveillance des paralysies flasques aigues en Papouasie Nouvelle Guinée

Titre original: Using short-message-service notification as a method to improve acute flaccid paralysis surveillance in Papua New Guinea

Siddhartha Sankar Datta et al https://bmcpublichealth.biomedcentral.com/articles/10.1186/s12889-016-3062-5

Une surveillance de qualité des paralysies flasques aigues (PFA) est requise pour garantir le statut d’élimination du polio virus sauvage dans un pays. La Papouasie Nouvelle Guinée est l’un des pays à haut risque de réimportation du virus polio de la région du Pacifique de l’Ouest à cause de la faiblesse de son infrastructure sanitaire et la faible performance de son système de surveillance. Avec l’appui de l’OMS, le gouvernement a introduit dans des zones pilotes l’utilisation des SMS pour sensibiliser les pédiatres et les responsables régionaux de surveillance et pour recevoir les notifications des cas de PFA.

Au total, 96 professionnels de santé ont été enregistrés pour recevoir des SMS de rappel afin de notifier tout cas de PFA. 14 SMS ont été envoyés à chaque participant entre septembre 2012 et novembre 2013. Le nombre de PFA notifié était comparé avant et après l’introduction du SMS.

253 réponses ont été reçues avec un taux de réponse de 21%. Plus de réponses étaient reçues dans les 3 jours suivant l’envoi du SMS. Le nombre de PFA est passé de 10 cas par an entre 2009-2012 à 25 cas par an durant la période d’étude et était corrélé avec la participation des professionnels de santé.

En conclusion, le SMS combiné avec la forte sensibilisation sur les critères de notification des PFA et la collecte des échantillons, est un moyen efficace d’amélioration du rapportage à temps et de la disponibilité des informations sur la surveillance de la polio.

Ressources Humaines

4. Human Resources for Health : Développement d’un outil d’évaluation de la motivation des professionnels de santé du secteur public en Inde

Titre orginal : Developing a tool to assess motivation among health service providers working with public health system in India

Faire face à la pénurie du personnel dans les zones rurales reste un défi majeur. La faible motivation du personnel de santé à servir dans les zones rurales est l’une des raisons de cette pénurie. Peu d’études ont analysé les raisons de la faible motivation et surtout ont développé un outil valide d’évaluation de la motivation chez le personnel de santé.

L’objectif de cette étude est de tester et développer un outil d’évaluation de la motivation du personnel de santé du secteur public en Inde et d’analyser l’impact des facteurs de motivation sur la performance du personnel.

Cette étude a adapté un outil existant sur la motivation grace à une revue de littérature. Puis un test pilote a été fait pour arriver à un outil ayant 26 facteurs. Une matrice de corrélation a été appliquée pour analyser la corrélation entre les facteurs. Un échantillon de 154 personnel a été effectué dans la province de Western state en Inde. Des tests ont été effectués (Kaiser-Meyer-Olkin et test de sphéricité de Bartlett pour mesurer l’impact de chaque facteur sur la motivation.

Une corrélation de 0,017 a été trouvée justifiant des colinéarités multiples entre les facteurs. Enfin, 18 des 26 facteurs ont été retenus et ont été classés en 9 catégories : transparence, buts, sécurité, convenance, bénéfices, encouragement, niveau acceptable des salaires, développement et pouvoir ultérieurs.

Il y a une nécessité de développer des instruments pour évaluer la motivation des professionnels de santé. L’outil de cet article a de bonnes propriétés psychométriques et pourrait être utilisée à cette fin.

Maladies rénales chroniques

5. Kidney International– Maladie rénale chronique, hypertension, diabète, et obésité dans la population adulte au Maroc : comment éviter le ‘sur-’ et le ‘sous-’ diagnostic des maladies rénales chroniques

Mohammed Benghanem Gharbi et al.

Titre original –Chronic kidney disease, hypertension, diabetes, and obesity in the adult population of Morocco: how to avoid “over”- and “under”-diagnosis of CKD

http://dx.doi.org/10.1016/j.kint.2016.02.019

La prévalence de l’hypertension, du diabète, de l’obésité et de la maladie rénale chronique (MRC) chez l’adulte arabe berbère était investiguée selon les directives KDIGO. Un échantillon stratifié randomisé et représentatif de 10 524 participants a été obtenu. Le poids, la taille, la tension artérielle, la protéinurie, la créatininémie, le taux de filtration glomérulaire et la glycémie à jeun ont été mesurés. Les résultats anormaux étaient recontrôlés après 2 semaines tandis que le taux de filtration glomérulaire était refait à 3, à 6 et à 12 mois.

Les prévalences ajustées à la population étaient les suivantes : 16,7% pour l’hypertension, 23,2% pour l’obésité, 13,8% pour le diabète, 1,6% pour la filtration glomérulaire en dessous de 60ml/mn/1,73 m², 1,9% pour la protéinurie et 3,4% pour l’hématurie. Elles étaient de 5,1% pour la MRC (stade 1 : 17,8% ; Stade 2 : 17,2% ; Stade 3 : 52,5% ; Stade 4 : 4,4% et Stade 5 : 7,2%).

Une distribution du taux de filtration glomérulaire utilisation le 3e percentile comme seuil a été faite. Par contre, leu seuil de 60ml/mn/1,73 m² aboutit à un excès de diagnostic des MRC du stade 3A chez les personnes âgées et un sous-diagnostic chez les personnes jeunes dont le taux de filtration glomérulaire est supérieur à 60ml/mn/1,73 m² mais inférieur au 3e percentile et sans protéinurie.

Ainsi, il faudrait combiner l’atteinte rénale confirmée par la protéinurie et l’hématurie à la démonstration de la chronicité confirmée par la réduction du taux de filtration glomérulaire (moins de 60ml/mn/1,73 m²) combiné au 3e percentile comme seuil pour le sexe et l’âge. Ceci permet de réduire les faux positifs et les faux négatifs et donc la prévalence des MRC stade 3A et d’améliorer la qualité du diagnostic des MRC.

Financement de la santé

6. Lancet Global Health (blog) – Initiative de soins gratuits en Sierra Leone : six ans déjà, six leçons

Titre original – The Free Health Care Initiative in Sierra Leone: six years on, six lessons

Sophie Witter ;

http://globalhealth.thelancet.com/2016/05/31/free-health-care-initiative-sierra-leone-six-years-six-lessons

Plusieurs pays veulent progresser vers la couverture sanitaire universelle où les populations ont accès aux soins de santé essentiels sans barrières financières et leurs conséquences. Mais si tous les services ne peuvent être offerts à tous – ce qui est le cas pour plusieurs pays à faible revenu-, l’une des approches est de cibler les plus vulnérables. En 2010, la Sierra Leone a lancé l’initiative des soins de santé gratuits dans les formations sanitaires publiques pour les femmes enceintes et allaitantes et les enfants de moins de 5 ans. Cette étude rapporte sur cette politique et tire 6 leçons.

  • Première leçon : avoir une approche systémique

Même si l’initiative concernait les services de santé maternelle et infantile, dès le début, le gouvernement et les partenaires ont réalisé dans un système de santé fragile et en post-conflit, il fallait pour que cela marche de toutes les composantes du système de santé soient améliorées – personnel, comité de gestion, médicaments et équipement, communication….

  • Deuxième leçon: les systèmes de santé doivent tenir compte de la survenue de crise

L’Initiative a apporté des ressources supplémentaires et des améliorations significatives dans le fonctionnement du système de santé. Certains domaines tels que l’approvisionnement en médicaments n’ont pas été amélioré. Avec le temps, le momentum a été perdu et Ebola a été un choc majeur pour l’offre des soins de santé essentiels

  • Rendre le travail facile aux évaluateurs : planifier et collecter les données pour l’évaluation

Le taux de mortalité infantile est passé de 187 à 147 décès infantiles pour 1000 naissances vivantes entre 2009 et 2010 et a atteint 126 décès infantiles pour 1000 naissances vivantes en 2012. De plus, il y avait une réduction des écarts entre les riches et les pauvres.

  • Se focaliser sur la qualité, la qualité et la qualité des soins

Les efforts doivent être faits pour évaluer et améliorer la qualité des soins offerts, pas seulement en termes d’utilisation mais aussi d’efficacité. Les autres barrières doivent être adressées notamment le transport et les barrières socioculturelles pour que les bénéfices soient équitablement distribués.

  • Mettre l’accent sur le développement des institutions fonctionnelles à long terme

Il est crucial de mettre en place un système de santé fonctionnel avec des ressources humaines, des médicaments et des équipements et faire face aux défis institutionnels difficiles à résoudre tels que le renforcement du système de santé, la mise en place des districts de santé viables, l’amélioration de la gestion efficiente, la mise en place des systèmes d’assurance qualité…

  • Les rôles et les responsabilités des acteurs doivent être clairement définis,

Même s’il y a de volumes importants de fonds qui arrivent en Sierra Leone aujourd’hui (en post-Ebola, la pérennité de la gratuité n’est pas assurée. Il faudrait donc améliorer la performance des services de santé et la redevabilité et en même temps créer un environnement favorable à la performance.

L’Initiative de gratuité a permis d’atteindre des résultats importants, mais combien de vies aurait-dû être sauvées davantage, et pourraient encore être sauvées avec les opportunités qu’offrent aujourd’hui les importants dons des bailleurs en post-Ebola ?

Nouveau Livre

7. Livre à Paraitre –Santé mondiale. Enjeu stratégique, jeux diplomatiques

Dominique Kerouedan et al.

http://www.pressesdesciencespo.fr/fr/livre/?GCOI=27246100325270

La santé est devenue, au fil de la mondialisation, un sujet de politique étrangère, de sécurité internationale, de gouvernance mondiale. Elle n’est qu’un terrain parmi ceux que les puissances utilisent pour gagner en influence, en prestige, en pouvoir. Cet ouvrage révèle le contenu, masqué par un discours s’adressant à l’émotion, d’interventions en matière de santé de plus en plus déterminées par les intérêts des États occidentaux et de leurs groupes de pression ainsi que par les logiques des industries multinationales. Ainsi se dessine, par exemple, une géopolitique du médicament qui prend en otage non seulement les populations et les malades, mais aussi les décideurs nationaux et les dirigeants des institutions internationales.

Réunissant des chercheurs d’Afrique, d’Amérique latine, du Proche-Orient et d’Europe ainsi que des diplomates et acteurs de terrain, cet ouvrage examine des situations nationales variées, sous l’angle de la santé publique, des relations internationales, de la sociologie, de la science politique, du droit et de l’éthique. Il montre notamment en quoi l’intervention discriminante des bailleurs dans le domaine de la santé se révèle un véritable obstacle au développement des pays bénéficiaires et accroît, en dépit des discours, l’iniquité.

 

 

 

 

 

 

Tagged with →  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please fill in the below * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.