Bonjour Chers Lecteurs,

Les systèmes de santé du 21e siècle fonctionnent avec les nouvelles technologies de l’information et de la communication. Toutefois, de nombreux districts de santé en sont encore privés d’internet en Afrique sub-saharienne. Dans l’éditorial de cette semaine, nous plaidons pour que l’accès à internet doit devienne un axe majeur de renforcement des systèmes de santé.

Vous lirez 6 articles dans le Newsletter de cette semaine. Les trois premiers portent sur l’épidémie de virus Zika, l’efficacité de la circoncision masculine en Afrique dans la prévention du VIH, et la stratégie mondiale d’éradication de la polio. Ensuite vous avez deux articles sur les ressources humaines : l’optimisation du rôle des agents de santé communautaires et les stratégies d’affectation du personnel des centres de santé au Nigeria. Enfin, si vous êtes un adepte de la recherche qualitative, nous vous recommandons vivement de lire le 6e article  publié par Alexander Clark et David Thompson qui proposent 5 astuces pour vous aider à publier votre étude dans un Journal à haut facteur d’impact.

Nous vous souhaitons bonne lecture. N’hésitez pas à diffuser : voici le lien : www.santemondiale.org.

Pour recevoir la Newsletter chaque semaine, voici le lien pour s’inscrire : http://www.santemondiale.org/ihpfr/sabonner-par-email/

Pour L’Equipe Editoriale

Basile Keugoung, MD, MPH, PhD

Edito – Au-delà des 3 webinaires des CoPs HHA sur le virus Zika : mes réflexions pour les systèmes de santé en Afrique sub-saharienne

Par Basile Keugoung
Lire ici

Epidémie de Virus ZIKA

1. WHO – Un an dans l’épidémie de Zika: comment une maladie obscure est devenue une urgence sanitaire mondiale

Titre original – One year into the Zika outbreak: how an obscure disease became a global health emergency http://www.who.int/emergencies/zika-virus/articles/one-year-outbreak/en/

En février 2015, les médecins du Nord-Est du Brésil ont constaté une recrudescence des cas de personnes se plaignant de maladies mineures avec souffrant de la fièvre, l’éruption cutanée, la fatigue, les douleurs articulaires et la rougeur des yeux et une guérison spontanée. La suspicion de dengue était faite mais les tests étaient négatifs. Puis, la suspicion a porté sur le Chikungunya (aussi transmise par le moustique). En Mars, le Brésil a informé l’OMS qu’environ 7000 cas étaient rapportés et plus de 400 échantillons ont été testés dont 13% positifs à  la dengue. En fin avril, un laboratoire dans l’Etat de Bahia a testé le Zika, un virus exotique mal connu jamais identifié en Amérique. Le 7 mai, les tests effectués au laboratoire national de référence ont alors confirmé l’infection par le virus Zika.

Les inquiétudes sont apparues du fait de l’apparition nouvelle de ce virus au sein des populations sans immunité. De plus, il y a la forte capacité du virus Zika à muter. Le virus avait été identifié pour la première fois en Ouganda en 1947 sur un singe dans la forêt Zika et seuls 14 cas avaient jusque-là été notifiés chez les humains en Afrique et en Asie. Le virus Zika n’a jusqu’ici été qu’une curiosité médicale. Les infections humaines étaient accidentelles.

VIH/SIDA

2. Plos Medicine – Efficacité et gains financiers de la circoncision masculine volontaire pour la prevention du VIH en Afrique du Sud

Titre original – Effectiveness of and Financial Returns to Voluntary Medical Male Circumcision for HIV Prevention in South Africa

http://journals.plos.org/plosmedicine/article?id=10.1371/journal.pmed.1002012

Les études empiriques et les simulations populationnelles ont montré l’importance de la circoncision masculine volontaire dans la prévention de la transmission du VIH dans des contextes d’épidémie généralisée. Cette étude a procédé à une approche incrémentale pour analyser les conséquences d’un homme avec des caractéristiques spécifiques dans une année donnée. Cette étude a révélé des estimations plus précises du coût-efficacité de la circoncision masculine volontaire médicale et a identifié les résultats de cet investissement dans l’année.

Le modèle a trois composantes. Les auteurs ont adapté le modèle ASSA2008, un modèle démographique et épidémiologique de l’épidémie de VIH en Afrique du Sud pour analyser l’impact de cette circoncision sur l’incidence du VIH dans le temps au sein de la population. Ensuite, un module d’évaluation des coûts a identifié les coûts de la circoncision et les gains financiers résultant de la réduction de l’incidence du VIH dans le temps. Enfin, plusieurs indicateurs financiers ont été utilisés pour évaluer le coût-efficacité et les retours financiers sur les dépenses liées à la circoncision.

Une circoncision d’un jeune de 20 ans prévient en moyenne 0,2 infection mais son effet baisse avec l’âge à 0,08 infection à l’âge de 30 ans. Les gains estimés pour une circoncision effectuée à l’âge de 20 ans sont de 617 US$ (à un taux d’inflation de 5%) et sont plus faibles pour les circoncisions réalisées chez les plus jeunes et les plus âgés (car la circoncision est alors moins efficace).

L’investissement dans la circoncision procure des gains de 14,5% à l’âge de 20 ans. Le coût de la circoncision réalisée entre l’âge de 20-25 ans est refinancé après 13 ans. Les principales limites de cette analyse résident dans le long délai (plusieurs décennies) nécessaire pour que les effets de la circoncision surviennent d’où l’influence du taux d’inflation, de l’évolution même de l’épidémie et des politiques de prise en charge du VIH/SIDA mises en œuvre par le gouvernement.

La circoncision masculine volontaire est efficace pour réduire l’incidence du VIH et les coûts de la réponse à l’épidémie du VIH. Les gains financiers sont plus élevés chez les jeunes circoncis entre 20 et 25 ans et baissent avec l’âge.

Polio

3. Stat – Une étape qui rapproche d’un monde sans polio

Titre original : One step closer to a polio-free world https://www.statnews.com/2016/05/02/polio-vaccine-shift-complete/
Au total, 15 pays ont organisé ces deux dernières semaines des campagnes de vaccination contre la polio. Cette campagne baptisée “the switch”. Après cette campagne, le vaccine polio oral trivalent sera retiré et seul le vaccine polio oral bivalent (1 et 3) sera maintenu. En effet, le polio virus type 2 a été éradiqué depuis 1999. Le polio virus type 2 contenu dans les vaccins avait la capacité de se développer et de créer des paralysies d’origine vaccinale d’où son retrait des vaccins. En 2015, 32 cas d’enfants paralysés par les souches de polio vaccinal ont été notifiés dans le monde (3 cas en 2016).

En 2015, le Pakistan et l’Afghanistan ont notifié 74 cas de polio virus sauvage. Cette année, ces deux pays ont déjà notifié 12 cas.

Pour l’éradication, toutes les transmissions de polio virus sauvage et vaccinal doivent être interrompues et ceci nécessitera aussi l’arrêt du vaccin polio oral. Après 28 ans, plus de 11 milliards US$ dépensés, l’éradication de la polio est proche et les experts pensent qu’elle sera déclarée en 2019.

Ressources Humaines

4. Global Public Health – Optimisation des bénéfices liés à la position unique des agents de santé communautaires entre les communatés et le secteur de la santé: une analyse comparative des facteurs qui influencent leurs relations dans quatre pays

Titre original – Optimising the benefits of community health workers’ unique position between communities and the health sector: A comparative analysis of factors shaping relationships in four countries
M Kok et al; http://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/17441692.2016.1174722
Les Agents de santé communautaire ont une position essentielle entre les communautés et le secteur de la santé. La force des relations des agents de santé communautaires avec les deux  acteurs influence leur motivation et leur performance. Cette étude qualitative comparative a pour but de comprendre les similarités et les différences sur comment les relations entre les agents de santé communautaires, les communautés et le secteur de la santé étaient façonnées dans plusieurs contextes en Afrique sub-saharienne. Cette étude démontre qu’il y a une interaction complexe d’influences sur la confiance et les relations entre les agents de santé communautaires et leurs communautés et les acteurs du système de santé. Les mécanismes qui influencent les relations sont le sentiment de connexion (ou de déconnexion), de familiarité et de poursuite des mêmes objectifs et la perception d’avoir de l’appui, du respect, de la compétence, de l’honnêteté, d’impartialité et de reconnaissance.

Parfois, les relations tendues entre les agents de santé communautaires et le secteur de la santé résultent à faible relations entre ces agents et les communautés. Le contexte général (situation socio-économique par exemple) et les spécificités du programme (délégation de tâches, le volontariat et la supervision) dans lesquels ces mécanismes se déroulent ont été identifiés.

Les décideurs et les gestionnaires de programme doivent prendre en compte le contexte général et ajuster les programmes des agents de santé communautaires  pour qu’ils favorisent les mécanismes qui génèrent les relations de confiance entre les agents de santé communautaires, les communautés et d’autres acteurs du système de santé. Ceci peut aider les agents de santé communautaire à mieux exercer leur travail et saisir l’opportunité qu’offre leur position unique d’intermédiaires.

5. The international Journal of Health Planning & Management – Quand la politique n’existe pas: gestion de l’affectation et du transfert du personnel des soins de santé primaires au Nigéria

Titre original –Where there is no policy: governing the posting and transfer of primary health care workers in Nigeria

Seye Abimbola; http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/hpm.2356/full

L’affectation et le transfert du personnel de santé et des gestionnaires reçoivent peu d’attention tant politique que de recherche en santé mondiale. AU Nigeria, cette politique n’existe pas dans le secteur de la santé. Cette étude examine comment l’affectation à des postes et le transfert du personnel des soins de santé primaires est effectué dans 4 Etats du Nigéria (Lagos, Benoué, Nasarasa et Kaduna) où les centres de santé publics sont généralement les seules structures de santé formelles dans certaines communautés. Les résultats ont révélé qu’il y a trois mécanismes que les gestionnaires utilisent pour affecter ou transférer le personnel:

Le déplacement périodique du personnel des centres de santé comme un exercice de routine pour améliorer leur expérience professionnelle et pour prévenir qu’ils deviennent corrompus

Un outil pour améliorer l’offre de soins en affectant le meilleur staff aux centres de santé qui sont dans le besoin ou proche de leur lieu de résidence

Une réponse aux requêtes de punition ou de faveur issues du personnel, des leaders politiques, des agences internationales ou des comités de santé.

Comme ces affectations et transferts sont faits dans la discrétion avec beaucoup d’influences et des conflits d’intérêts, nous avons identifié des pratiques qui pourraient aboutir à des traitements injustes et à des iniquités dans la distribution du personnel des centres de santé.   Les affectations et le transfert nécessitent alors des mesures politiques pour codifier ce qui est juste dans les pratiques informelles existantes et prévenir leurs effets négatives potentiels.

Recherche

6. International Journal of Qualitative Methods (Editorial) – Cinq astuces pour rédiger des articles d’études qualitatives dans les Journaux à haut facteur d’impact: sortir du #BMJnoQual

Titre original –Fives Tips for Writing Qualitative Research in High-Impact Journals: Moving From #BMJnoQual

A Clark et al; http://ijq.sagepub.com/content/15/1/1609406916641250.full.pdf?ijkey=eVGWoSH9zojyFGZ&keytype=finite

Le récent débat autour de l’approche du BMJ de refuser les études qualitatives a suscité des réactions de toute la communauté de chercheurs. Les auteurs offrent 5 astuces pour aider les chercheurs en études qualitatives à maximiser leurs chances de publications :

a. Essayer, essayer et essayer encore

En effet, un des facteurs principaux de la faible présence des études qualitatives dans les journaux à haut impact est le faible nombre de soumissions. Ceci à cause de la peur des échecs, et le besoin d’être rapidement publié. Le taux de rejection avoisine 85-90% dans les journaux à haut facteur d’impact et les auteurs ont tendance à soumettre leurs manuscrits aux journaux de faible qualité.

b. Cibler les messages clés

Souvent, les messages principaux ne sont pas clairs et faut souvent explorer le manuscrit pour les ressortir. Les Journaux aiment les études qualitatives qui ont des messages concis, clairs et forts. S’il y a trop de messages, les points principaux sont perdus. Ce message peut d’ailleurs être mis dans le titre.

c. Lier le message à l’audience du journal visé

Il faut se poser des questions : Qui peut mieux bénéficier de mon message ? Quel groupe de personnes ? Quelle discipline  ou communauté scientifique ? Vous devez alors sélectionner le journal le plus approprié pour cette audience. Et ceci doit se faire au début de la rédaction du manuscrit. La sélection du Journal par les chercheurs se fait souvent quand l’article est rédigé. Ceci est une grave erreur. En effet, chaque journal a ses conventions, son style, le nombre limite de mots…

d. Se connecter avec le journal

Essayer de comprendre la vision du journal et leurs besoins. Communiquer avec les éditeurs (par email, médias sociaux ou durant des conférences). Si le Journal n’a jamais publié d’étude qualitative, écrire à l’éditeur pour demander s’il pouvait recevoir une soumission d’un tel manuscrit et argumenter pourquoi ce serait important pour le journal et son audience et comment l’article est aligné sur la ligne éditoriale du journal.

e. Se rappeler que l’on fait un travail communautaire

Les chercheurs se plaignent souvent que leurs études qualitatives sont complexes pour que le journal limite le nombre de mots, qu’ils ne peuvent pas développer des messages clés pour simplifier leur travail… Nous désapprouvons ces arguments. Il faudrait respecter les règles du journal pour avoir l’opportunité d’atteindre un public de chercheurs qui ne lisent que les Journaux à haut facteur d’impact ou ne font que des études qualitatives. Ainsi, le chercheur produit un engagement communautaire d’acteurs influents.

Tagged with →  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please fill in the below * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.