Par Kefilath Bello, Jean Paul Dossou, Basile Keugoung, Sidikiba Sidibe, Alexandre Delamou, et Bruno Meessen

Après des années d’activité en direction des experts des systèmes de santé, la Communauté de Pratique Prestation des Services de Santé lance sa première activité à destination du grand public. En première ligne : Saga Santé, une pétillante jeune dame qui canalise notre action collective d’information et de mobilisation de la population sur la santé. Soutenez ce projet en aimant notre page Facebook et en partageant les messages publiés.

moustique_migrants_logo_lienRappelez-vous : en septembre 2014, les facilitateurs des communautés de pratique partagent un blog relatif à l’épidémie Ebola. Ils s’interrogent sur le rôle que les milliers experts réunis dans ces communautés de pratique pourraient jouer dans la réponse au drame en cours. Une idée germe rapidement : exploitons notre expertise en matière d’animation en ligne et de santé publique. C’est ainsi que naquit le projet Mobilisation 2.0.

Saga Santé : informer et échanger via Facebook

L’un des volets du projet Mobilisation 2.0 consiste à utiliser les médias sociaux pour améliorer les connaissances des populations en matière de santé et pour recueillir en même temps leurs perceptions. En effet, durant l’épidémie d’Ebola qui a récemment  secoué l’Afrique de l’Ouest, nous avions remarqué que de fausses informations circulaient sur la maladie aussi bien sur les causes que sur le traitement. De plus, peu d’informations de qualité en français étaient disponibles sur les réseaux sociaux. Ce même constat est fait actuellement au Bénin où sévit une épidémie de fièvre de Lassa depuis janvier 2016. Malgré les efforts des autorités qui ont très bien utilisé les médias traditionnels (messages radio, affichage de dépliants, etc.), l’information sur la maladie est quasi inexistante sur les réseaux sociaux en dépit du nombre important et croissant d’utilisateurs africains.

Les experts de la CoP PSS s’inquiètent des risques que les fausses informations font courir à la population ainsi que de la peur créée par le manque d’information et la désorientation devant des sources d’informations  peu fiables.

Ils ont donc eu l’idée d’utiliser les réseaux sociaux, pour diffuser des informations correctes sur la santé et recueillir les expériences des professionnels aussi bien médicaux que non médicaux qui œuvrent pour la santé.  Ainsi donc est née l’action Saga Santé.

Une page Facebook pour interagir avec la population

Saga santé est une page Facebook (https://www.facebook.com/sagasante/) qui fournit de l’information fiable sous différents formats : liens vers des sources de qualité, images, vidéos, podcast, etc.  Dans un premier temps Saga Santé se focalisera sur deux thématiques : les maladies à potentiel épidémiques et le droit à la santé.  Cette page est animée par une équipe de facilitation comprenant  des médecins de santé publique basés en Guinée et au Bénin ayant une forte expérience en facilitation et gestion des connaissances. Les médecins de l’équipe  sont chargés, en plus d’effectuer des publications, de répondre  aux questions posées par les lecteurs en utilisant des sources informationnelles de qualité.   Comme vous le découvrirez ultérieurement, Saga Santé sera à terme aussi lié au second volet du projet Mobilisation 2.0 (qui se concentre sur les équipes-cadres de district).

Saga, l’héroïne du bien-être en Afrique

La communauté Saga santé est représentée par son héroïne Saga. Saga est une pétillante jeune dame qui lutte pour une meilleure santé en Afrique et qui aide les acteurs de la santé et  les populations à s’organiser contre les problèmes de santé. Saga est sérieuse et ne partage que de l’information de qualité, mais elle aborde la vie avec humour (vous retrouverez donc de temps en temps du contenu humoristique, comme le dessin illustrant ce message).

N’hésitez donc pas à rejoindre Saga dans la lutte : aimez la page Facebook, recommandez-la à vos amis et quand vous voyez passer un message de Saga, partagez-le avec vos amis sur Facebook et n’hésitez pas à laisser un commentaire. C’est aussi ainsi que nous améliorerons la santé de nos communautés.

Tagged with →  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please fill in the below * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.