Bonjour Chers Lecteurs,

L’année 2016 a commencé son compte à rebours depuis 20 jours mais comme nous sommes encore en janvier, la saison des vœux continue. Dans l’éditorial de cette semaine, Noel Nahounou souhaite ses vœux pour le système de santé de Cote d’Ivoire.

Après une longue période d’accalmie, la maladie à virus Ebola refait surface au Liberia, nous vous faisons la mise à jour. Le deuxième article porte sur la gestion de l’information dans le contexte de surveillance de paralysies flasques aiguës. Un article qui intéresse la plupart des pays d’Afrique sub-saharienne directement concernés par l’Initiative d’éradication de la polio. N’oubliez pas de lire le troisième article qui porte sur la 138e session du Comité exécutif de l’OMS qui se tiendra à Genève du 25 au 30 janvier 2016. Vous trouverez des documents intéressants relatifs à cette réunion. Enfin, un article sur le nouveau vaccin contre le choléra dont la production permettra de réduire les ruptures actuelles de stock.

Nous vous souhaitons bonne lecture. N’hésitez pas à diffuser : voici le lien : www.santemondiale.org.

Pour L’Equipe Editoriale

Basile Keugoung, MD, MPH, PhD

Edito – Côte d’Ivoire : Si chacun parlait (un peu) plus du District Sanitaire en 2016 ?

Par Dr Noel Nahounou, Abt Associates, Côte d’Ivoire
Lire ici

Ebola

1. OMS- Epidémie d’Ebola : Mise à jour

http://apps.who.int/ebola/current-situation/ebola-situation-report-20-january-2016

Hier 20 janvier 2016, l’OMS a publié la mise à jour de l’épidémie de maladie à virus Ebola (MVE). En effet, après 68 jours sans notification de cas, la Sierra Leone a détecté un cas de MVE le 14 janvier 2016. Il s’agit d’une femme de 22 ans testée positive après son décès survenu le 12 janvier à domicile. Au total, 150 contacts ont été identifiés et seront suivis. La vaccination des contacts est en cours. L’origine de son infection est en cours d’investigation.

La fin de l’épidémie a été déclarée au Liberia le 14 janvier 2016 et la Guinée est entrée dans la phase des 90 jours de surveillance intense depuis le 29 décembre 2015. Environ 10000 survivants sont suivis pour qu’ils prennent des précautions afin d’éviter de transmettre la maladie aux proches.

Au 17 janvier 2016, 28638 cas de MVE et 11316 décès ont été déclarés par 10 pays.

Polio

2. Santé Publique- Gestion de l’information au cours de la surveillance des paralysies flaques aiguës au Burkina Faso

Maxime Drabo et al.

Introduction : L’initiative globale d’éradication de la poliomyélite ne sera toujours pertinente que si les systèmes de surveillance des paralysies flasques aiguës (PFA) sont régulièrement évalués. Afin d’identifier les dysfonctionnements et proposer des mesures correctrices adéquates, une évaluation de la documentation et de communication au cours des investigations des cas de PFA dans le district de santé de Banfora au Burkina Faso, a été réalisée.

Méthodes : Il s’agit d’une étude transversale, qui a concerné les six (6) centres de santé de premier échelon, le laboratoire du district sanitaire, le laboratoire national de référence représentant les maillons de la chaine de surveillance épidémiologique des PFA. Une grille de collecte a servi de support de collecte des données dans les registres, les fiches de renseignement des cas suspects, les fiches de notifications des PFA, les fiches d’accompagnement des échantillons de selles et les rapports hebdomadaires. Un questionnaire individuel semi-structuré a servi de support de collecte des données, auprès des agents impliqués dans l’investigation des cas de PFA.

Résultats : La réactivité est relativement satisfaisante avec un délai médian de la notification dans le questionnaire des alertes de 18 heures, inférieur au seuil planifié de 24 heures. La complétude du rapportage est satisfaisante. Mais, la promptitude de la transmission des résultats par le laboratoire nationale de référence et par les centres de santé de premier échelon, reste insuffisante. L’évaluation de la gestion de l’information a révélé des insuffisances logistiques et organisationnelles du système de surveillance des PFA.

Conclusion : La mise en place d’outils de gestion des stocks de réactifs et des consommables au niveau du laboratoire de district, la géoréférence systématique du domicile du cas suspect et la mise en œuvre d’un plan de maintenance de la chaîne de froid, vont améliorer l’efficacité de la surveillance des PFA dans le district de santé de Banfora.

Politiques et financement de la santé

3. 138e Réunion du  Comité exécutif de l’OMS (25-30 Janvier 2016)

Nous vous rappelons que le Comité exécutif de l’OMS se tiendra du 25 au 30 janvier 2016 à Genève. En attendant vous donner le compte rendu et les résolutions de cette réunion, vous pouvez parcourir  l’agenda  de la réunion pour voir les points qui seront discutés, ou lire des documents préliminaires de la réunion. Nous vous recommandons ce document sur le « cadre conceptuel des Services de santé intégrés centrés sur des personnes ». Cinq stratégies sont proposées :

  • La capacitation et l’implication des personnes
  • Le renforcement de la gouvernance et de la redevabilité
  • La réorientation du modèle de soins
  • La coordination des services au sein et entre les secteurs
  • La création d’un environnement favorisant.

Choléra

4. WHO – L’offre du vaccin contre le choléra va doubler pour réduire les ruptures de stocks

Titre original : Cholera vaccine supply set to double, easing global shortage

http://www.who.int/cholera/vaccines/double/en/

L’offre mondiale en vaccin anticholérique va doubler suite à l’approbation par l’OMS de la fabrication d’un vaccin par une 3e firme pharmaceutique. Ce dernier vaccin Euvichol est produit  par Eubiologics en Corée du Sud à travers un financement public et privé structuré par JP Morgan Chase & Co et  la Fondation Bill & Melinda Gates.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please fill in the below * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.