Bonjour à tous,

Nous souhaitons bonne Fête à toutes les femmes à l’occasion de la Journée Internationale de la femme qui sera célébrée le 8 mars prochain. Renée Bissouma et Basile Keugoung ont discuté de la question de l’autonomisation des femmes sous l’angle de la santé.

Vous trouverez ensuite la mise à jour des cas d’Ebola, l’importance de la prévention des épidémies de choléra dans les pays affectés par Ebola et enfin l’attitude que devrait adopter le médecin du 21e siècle.

Bonne Lecture

Basile Keugoung

Edito

Autonomisation des femmes en Afrique sub-saharienne : une nécessité pour le développement?

lire ici

Ebola

1. OMS-Ebola: Mise à jour

http://apps.who.int/gho/data/view.ebola-sitrep.ebola-summary-20150225?lang=en

Au 03 mars 2015, 23 983 cas de Maladie à Virus Ebola (MVE) ont été notifies dont 3237 cas en Guinée, 4222 cas au Libéria et 11497 cas en Sierra Leone. Il faut souligner que la situation s’améliore sur le terrain. Dans les 3 précédentes semaines, 152, 10 et 235 cas ont été confirmés en Guinée, Libéria et Sierra Leone respectivement (soit 397 cas au total). Le nombre cumulé de décès est de 9823 cas.

2. Lancet (Correspondence) – Epidémies de choléra dans un context d’Ebola: des interventions préventives nécessaires

Titre original- Outbreaks of cholera in the time of Ebola: pre-emptive action needed

A Azman ; http://www.thelancet.com/journals/lancet/article/PIIS0140-6736(15)60178-7/fulltext

Même si la transmission d’Ebola a diminué en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone, sa menace continue de limiter la capacité des systèmes locaux de santé à offrir des soins de routine ou à faire face à d’autres urgences. En effet, ces 3 pays ont des épidémies de choléra tous les 3-5 ans. De plus, il y a des épidémies de choléra en Côte d’Ivoire (limitrophe avec le Liberia et la Guinée) et au Ghana. Les pays affectés par Ebola pourraient ne plus être capables de mobiliser les ressources et le personnel nécessaires pour prévenir les décès dus au choléra. Ainsi, la communauté internationale devrait mesurer les conséquences d’une épidémie de choléra dans un contexte d’Ebola et les bénéficies de la mise en œuvre de mesures préventives.

L’utilisation du vaccin anticholérique oral pourrait être considérée pour éviter une catastrophe humanitaire additionnelle dans les pays affectés par Ebola. Deux stratégies pourraient être utilisées. Dans les pays affectés par Ebola, la vaccination pourrait être réalisée dans les zones ayant eu des incidences élevées de choléra durant les 5 dernières années. Ensuite, dans les pays limitrophes en épidémie de choléra, la vaccination des populations à risque pourrait être utilisée pour contenir l’épidémie.

Les discussions doivent être faites sur la faisabilité et l’effet potentiel des campagnes de masse préventives au vaccin anticholérique oral associées aux mesures d’hygiène et salubrité.
Les prestataires devraient être formés sur les défis de diagnostic et la prise en charge des deux épidémies. Par exemple, la diarrhée et les vomissements sont présents dans les deux maladies et ceci peut poser des difficultés pour le triage des patients. De plus, la réhydratation et la protection du personnel sont essentielles dans les deux maladies.

Le risque réel du choléra dans les pays affectés par Ebola est inconnu et certains aspects de la réponse d’Ebola (lavage des mains avec le chlore par exemple) réduit le risque de transmission. La préparation minutieuse et les mesures préventives pourraient donc être menées pour faire face ou éviter l’épidémie de choléra.

Ressources humaines pour la santé

3. Lancet Global Health (Comment) – Attitude et médecin du 21e siècle

Titre original : Attitude and the 21st century doctor

Anand Bhopal; http://www.thelancet.com/journals/langlo/article/PIIS2214-109X(14)70376-6/fulltext

La santé mondiale au 21e siècle est marquée par les épidémies de maladies infectieuses, la résistance aux antibiotiques, les maladies non transmissibles, et les changements climatiques. Ceci nous amène à poser 3 questions:

  • Quel est le rôle du médecin?
  • Comment les écoles de médecine peuvent-ils couvrir les besoins du médecin?
  • Comment la responsabilité du médecin vis-à-vis du patient peut être réconciliée avec celles des autres acteurs au-delà de la formation sanitaire?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please fill in the below * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.