Cette semaine, Isidore Sieleunou nous plonge dans les résultats de la Conférence de Ouagadougou sur les politiques d’exemption aux soins en santé maternelle. Toujours en rapport avec le financement de la santé, nous rapportons les conclusions de la réunion de dialogue sur le financement de l’OMS en 2014-2015, les nouvelles du Fonds Mondial qui a mis en place un nouveau mécanisme de financement, et de GAVI sur l’introduction prochaine du vaccin polio inactivé dans 73 pays pauvres.

Bonne Lecture

Pour l’Equipe Editoriale

Basile Keugoung

Editorial –Les politiques d’exemptions/subventions pour les services de santé maternelle en Afrique : des résultats concluants

Par Isidore Sieleunou 

Lire ici

 


Financement

1. WHO – Réunion de dialogue sur le financement de l’OMS: 25-26 novembre

http://www.who.int/about/resources_planning/financing_dialogue/meeting_november/en/index.html

Au total, 266 représentants de 92 pays 14 Partenaires non étatiques se sont réunis à Genève pour revoir le financement de l’OMS pour 2014-2015. A ce jour, 61% des 4 milliards US$ nécessaire pour l’OMS en 2014-2015 sont disponibles. Les prévisions des dons contributeurs présents se chiffraient à 935 millions US$ soit 85% du budget prévisionnel. Mais, il y a d’importantes réductions sur certains programmes et ils ont relevé l’importance d’aligner ces financements avec les priorités programmatiques, la transparence et la redevabilité, et un suivi basé sur les résultats. Les résultats de l’OMS doivent correspondre aux ressources pour améliorer l’efficacité de l’OMS.

2. Infos Flash du Fonds Mondial 32

http://www.theglobalfund.org/en/blog/34382/

Huit pays –Ethiopie, Kenya, Ouganda, Zambie, Tanzanie, Zanzibar, et Mozambique- se sont réunis en Tanzanie pour s’imprégner du nouveau modèle de financement du Fonds Mondial basé sur des notes conceptuelle. Le Zimbabwe qui a soumis une telle proposition a partagé son expérience.

Le nouveau modèle est plus flexible et permet aussi d’analyser l’expérience du pays pour trouver les stratégies les plus appropriées et pérennes de financement des trois maladies. Ces 8 pays ont déjà reçu plus de 5 milliards US$ du Fonds Mondial. En 2012, environ 360000 décès  et 100000 nouvelles infections ont été prévenus. La Zambie a 480000 personnes sous trithérapie, a distribué 4,3 million de moustiquaires et traitées 57000 cas de tuberculose.

VIH/SIDA

3. ONUSIDA – Message de la Journée Mondiale de lutte contre le SIDA 2013

Michel Sidibé;

http://www.unaids.org/en/resources/presscentre/pressreleaseandstatementarchive/2013/november/20131126wad2013/

En cette Journée mondiale de lutte contre le sida – alors que nous nous réunissons pour nous souvenir des amis et de ceux de nos familles emportés par le sida – nous pouvons aussi nous réjouir de l’espoir incroyable que l’avenir nous offre.

Pour la toute première fois, nous pouvons envisager la fin d’une épidémie qui a profondément dévasté le monde. Pour la toute première fois, nous pouvons dire que nous commençons à contrôler l’épidémie et que ce n’est plus elle qui nous contrôle.

Peu nombreux étaient ceux qui ont cru que nous réussirions à enregistrer les progrès que nous constatons aujourd’hui. Ces progrès sont évidents au niveau des avancées scientifiques, d’un leadership visionnaire et de la précision de la programmation. La combinaison de ces puissants facteurs signifie que les personnes vivant avec le VIH peuvent désormais vivre plus longtemps et en bonne santé, protéger leurs partenaires contre l’infection au VIH et permettre à leurs enfants de ne pas être infectés par le virus.

Mais c’est une tâche compliquée d’imaginer à quoi la fin du sida pourrait ressembler. Pour répondre à cette question complexe, l’ONUSIDA et The Lancet ont créé une commission chargée de lui trouver des réponses. Il est certain que mettre fin à l’épidémie de sida signifiera énormément de choses pour beaucoup de monde. La fin du sida signifiera zéro nouvelle infection à VIH, zéro décès lié au sida et la possibilité pour tous de vivre avec dignité et sans peur de la discrimination. Ce sera aussi fêter des anniversaires plutôt qu’assister à des funérailles.

Mais il ne faut pas se méprendre, la stigmatisation, le déni et le recul de la vigilance existent toujours et font planer la menace de perdre encore une génération. Nous devons unir nos cœurs et nos voix car c’est ensemble que nous serons plus forts. Le monde est prêt pour mettre fin au sida et si nous restons fidèles à notre vision, nous nous souviendrons de ce jour comme de celui où les rêves de toute une vie ont commencé à devenir réalité.

ONUSIDA

Le Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) guide et mobilise la communauté internationale en vue de concrétiser sa vision commune : « Zéro nouvelle infection à VIH. Zéro discrimination. Zéro décès lié au sida. » L’ONUSIDA conjugue les efforts de 11 institutions des Nations Unies – le HCR, l’UNICEF, le PAM, le PNUD, l’UNFPA, l’UNODC, ONU Femmes, l’OIT, l’UNESCO, l’OMS et la Banque mondiale. Il collabore étroitement avec des partenaires mondiaux et nationaux pour que la riposte au sida donne les meilleurs résultats possibles.

4. GAVI – GAVI va appuyer l’introduction du vaccin polio inactivé dans 73 pays pauvres

Titre original: GAVI Alliance to support introduction of inactivated polio vaccine in world’s 73 poorest

http://www.gavialliance.org/library/news/press-releases/2013/gavi-alliance-to-support-introduction-of-inactivated-polio-vaccine-in-worlds-73-poorest-countries/

Le vaccin polio inactivé sera introduit prochainement dans 73 pays les plus pauvres a annoncé GAVI dans sa stratégie d’éradication de la polio. Il faut préciser que la forme orale actuelle est faite de virus polio inactivé mais qui cause également des paralysies chez certains enfants.

Tagged with →  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please fill in the below * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.