Du 31 octobre au 3 novembre 2012, près de 1800 professionnels se sont  réunis à Beijing (Chine) pour le 2e Symposium Mondial sur la recherche en systèmes de santé. Le Symposium était précédé par deux semaines de formation pour les Talents Emergents 2012 (Emerging Voices for Global Health).

Tout d’abord les Talents Emergents ont connu un succès retentissant et une ovation lors de la séance de clôture. Ils ont réitéré l’importance des jeunes chercheurs en particulier du Sud dans la scène politique mondiale. En effet, les politiques de santé internationales sont souvent décidées par les Organisations basées le plus souvent au Nord. En plus, les grands éditeurs et journaux scientifiques dans le domaine de la santé se retrouvent également au Nord. Grace à l’expérience des Talents Emergents, la capacitation des jeunes chercheurs en techniques d’écriture et de présentation scientifiques –qui était au cœur des 14 jours de formation- va contribuer comme l’expérience de 2010 à renforcer les publications des jeunes chercheurs du Sud dans les journaux scientifiques.

Ensuite, lors du Symposium, 507 posters, plus de 500 présentations et 16 films ont été présentées, et les Abstracts du Symposium peuvent être consultés en ligne. La nécessité pour chaque système de santé de mettre en œuvre le processus vers la couverture universelle a été recommandée. Pour y parvenir, le chemin est certes long et difficile, les mécanismes sont divers et chaque pays doit adapter à son contexte les bonnes expériences qui ont fait leur preuve ailleurs. Des stratégies innovatrices ont été présentées telles que le financement basé sur la performance, l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication pour l’amélioration du système d’information sanitaire et du suivi des patients. Dans un monde globalisé, aucun pays ne devrait être laissé à la traine. Le faible accès aux soins affecte la santé des populations. Le mauvais était de santé dans un pays ou une région affecte également son développement et par ricochet la richesse mondiale voire le bien-être global.

La création de la Société pour la recherche sur les systèmes de santé ‘Health System Global’ était le deuxième événement important du Symposium.

La réélection d’Obama aux Etats-Unis permettra de poursuivre la mise en œuvre de la réforme santé qu’il a débuté au cours de son précédent mandat. Les autres pays devraient s’engager sur cette voie qui n’est certes pas facile. Les pertes inutiles de vies humaines du fait du faible accès aux soins de qualité sont déjà si énormes que nous devons tous nous engager pour la couverture universelle santé.

Les professionnels de la santé ont deux ans pour accélérer la progression vers la couverture universelle. La communauté scientifique mondiale se retrouvera en Afrique du Sud ou au Canada en 2014 pour évaluer le chemin parcouru.

Basile Keugoung

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please fill in the below * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.