Titre original : Mali and Chad: A novel prevention programme has dramatically reduced malaria cases

http://www.msf.org/msf/articles/

Il serait peut-être  prétentieux d’avancer que le paludisme pourrait être vaincu dans les années à venir. Mais, aux regards des résultats préliminaires enregistrés à travers un vaste programme de prévention conduit à N’Djamena et au Mali, l’espoir est permis. En effet, en Mars 2012, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a recommandé la chimio-prévention du paludisme qui consiste en la fourniture intermittente d’un  traitement antipaludique complet pendant la saison de haute transmission du paludisme.

Cette chimio prévention  du paludisme saisonnier a été conduit par Médecins Sans frontières (MSF)  et a consisté en une administration de médicaments antipaludiques à 175.000 enfants âgés de trois mois à cinq ans dans le Koutiala, au sud du Mali et dans deux régions du quartier Moïssala, au Tchad. Le rapport produit à cet effet a montré, dans la zone d’intervention  une baisse de 65% du nombre de cas de paludisme simple au cours des semaines suivant la distribution des médicaments. En outre, le nombre de personnes admises à l’hôpital pour des raisons liées au paludisme a chuté d’une moyenne par semaine de 247 à 84. Quant aux deux zones sanitaires du Tchad, le nombre de cas de paludisme simple à baissé respectivement de 72% et 86% par rapport au nombre enregistré au cours des semaines précédant la première distribution de SMC.

Selon le Dr Estrella Lasry, spécialiste du paludisme à MSF, des recherches continuent afin d’évaluer l’impact plus large de la stratégie sur la santé des populations. Mais une corrélation avec leur intervention est déjà visible car plus de la moitié des lits dans le service de pédiatrie de l’hôpital de la zone d’intervention au Mali dans lequel travaille MSF est vide alors que les années précédentes à cette même période de haute transmission, l’occupation des lits était généralement plus de 100%. Cette stratégie de prévention pourrait être un outil de santé publique extraordinaire, en particulier pour protéger les enfants, qui représentent la grande majorité des décès dus au paludisme, a conclu  Dr Lasry.

Morris Kouame

 

Tagged with →  

One Response to MSF – Mali et Tchad: un programme innovateur de prévention du paludisme a réduit de façon drastique les cas de paludisme

  1. javio says:

    Hello, this is a really fas­ci­nat­ing web blog and I have loved read­ing sev­eral of the arti­cles and posts con­tained upon the site, sus­tain the great work and hope to read a lot more excit­ing arti­cles in the time to come. Thank you so much.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Please fill in the below * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.