Titre original: Globalization & Health – The International Health Partnership Plus: rhetoric or real change? Results of a self-reported survey in the context of the 4th high level forum on aid effectiveness in Busan

Auteur: Tim Shorten et al.

Source: http://www.globalizationandhealth.com/

La déclaration de Paris sur l’efficacité de l’aide a-t-elle porté ses fruits? Les appels à plus d’harmonisation, d’appropriation, d’alignement et de responsabilité mutuelle ont-ils été vains dans le secteur de la santé internationale?

Répondre à ces questions essentielles peut sembler délicat à première vue, tant le périmètre de ces principes est large et le paysage de la santé globale complexe et organique. Pourtant, les acteurs de la santé globale semblent vouloir jouer la carte de la transparence à en juger la publication des résultats de l’enquête du IHP+ results de 2010, processus indépendant dont la finalité est d’évaluer les progrès réalisés dans le cadre des objectifs fixés par l’initiative “International Health Partnerhships+” (IHP+).

IHP+ results scrute les engagements pris sous les auspices du IHP+, engagements évalués à l’aune de 12 “mesures” pour les partenaires développement de IHP+ et 10 “mesures” pour les gouvernements des pays récipiendaires. Les informations sont recueillies au travers de questionnaires “auto-administrés”, analysées et traduites sous la forme de tableaux de bord, permettant de “tracer” les engagements et ainsi de renforcer la responsabilité mutuelle entre les signataires de IHP+. Pour l’édition 2010, 10 gouvernements récipiendaires et 15 partenaires développement ont participé.

Les résultats sont encourageants dans l’ensemble. Des améliorations notables dans le renforcement des stratégies nationales de planification et des principes de responsabilité mutuelle sont perceptibles. Des progrès ont également été observés concernant l’alignement avec les budgets nationaux. Toutefois, l’utilisation des systèmes financiers et d’achat des pays récipiendaires ne semble pas convaincre les bailleurs.

Les auteurs saluent les progrès enregistrés, tout en insistant sur les limites et les défis d’une telle évaluation, en particulier la participation de l’ensemble des signataires de IHP+ au processus de surveillance et d’évaluation des engagements pris. L’accent est également mis sur le renforcement des capacités au niveau des pays récipiendaires, notamment au travers de la société civile.

Damien Porcher

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Please fill in the below * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.