Basile Keugoung

Les recherches sur les systèmes de santé sont en nette croissance ces dernières années. Les grands objectifs mondiaux ont boosté ces recherches qui visaient d’une part à identifier les obstacles inhérents aux systèmes de santé et d’autre part à identifier les pistes de renforcement des systèmes de santé afin d’améliorer leurs performances. Les pays à faible revenu représentent la cible principale de ces recherches.

Dans ces pays, les systèmes de santé sont faibles et donc peu performants. L’accès aux soins de qualité est problématique et ceci s’accompagne par des taux élevés de morbidité et de mortalité pour des affections que l’on pouvait prévenir et ou traiter, et  qui rabaissent l’espérance de vie.

Le second symposium international sur la recherche sur les systèmes de santé se tiendra à Beijing en Chine du 31 octobre au 3 novembre 2012. Ce sera l’occasion pour les chercheurs de présenter les résultats de leurs recherches et d’influer sur la vision globale de la santé dans le monde.

Si les recherches sur les systèmes de santé intéressent principalement les pays à faible revenu, la majorité des chercheurs qui font des présentations dans ces conférences internationales viennent des pays riches. Cela s’explique entre autres par le déficit de ressources allouées à la recherche dans les pays à faible revenu et aussi par la faible circulation de l’information auprès des chercheurs du Sud.

La Stratégie des Talents Emergents lancée par l’Institut de Médecine Tropicale d’Anvers en 2010 avait permis à une cinquantaine de jeunes chercheurs du Sud participer au 1er Symposium international sur la recherche sur les systèmes de santé à Genève. Cette approche continue cette avec le 2e Symposium et les jeunes chercheurs du Sud ont l’occasion de soumissionner leurs abstracts et pour faire partie de ceux qui feront entendre leurs voix à Beijing.

Nous invitons les gouvernements et d’autres organismes à financer les chercheurs du Sud pour participer à ces fora mondiaux sur les systèmes de santé. Ceci permettrait d’appréhender de l’intérieur les problèmes qui minent les systèmes de santé afin d’y apporter des solutions idoines.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Please fill in the below * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.