We are pleased to publish a first blog contribution in French, that is, if we do not take into account the well-crafted French newsletter introductions. Although the scientific literature is predominantly in English, there is an urgent need for discussion in more languages, Emerging Voices emphasized in Montreux. Hence our choice to make this blog multilingual from now on. For now, we stick to French and English, but that could change over time. In this blog post, Morris Kouamé from Senegal shares some of his impressions after spending three weeks with the Emerging voices team.

Voici notre premier blog en Français. Bienvenue dans un monde multiculturel et multilingue. Non au dictat anglophone. Nous ne pensons pas pouvoir abattre la prédominance de l’anglais comme langue internationale mais revendiquons le droit de nous exprimer dans d’autres langues. Nous optons donc pour un blog multiculturel et multilingue. Morris est notre premier auteur francophone hormis bien sûr les commentaires parfois aiguisés précédant notre lettre d’information. Ci-après il partage quelques impressions de son séjour avec les Talents Emergents.

De par la philosophie et l’esprit du colloque à ITM et à travers « les talents émergents », et des objectifs qui lui sont attachés, j’avoue sincèrement que le colloque fut une réussite totale. Cette réussite s’est manifestée d’abord par le choix des organisateurs qui ont permis aux talents émergents issus des pays en développement d’exprimer pour la première fois leurs points de vue sur les questions de santé par des présentations courtes.  Les séances de discussions qui suivaient les présentations ont également permis aux talents émergents de faire connaitre leur point de vue sur certains aspects des thèmes évoqués.
La problématique récurrente du financement de la santé a reçu une attention particulière. Plusieurs approches du financement ont été mises en exergue et cela a permis de faire le tour des différentes stratégies qui peuvent être mises en place en tenant compte des spécificités  liées à chaque pays. L’une des approches qui  a été souvent évoquée est l’exemption au point de service. Si des résultats probants ont été enregistrés là où ces stratégies ont été mises en œuvre, il convient tout de même de signaler que des éléments tels que la philosophie qui sous tend l’esprit d’un projet doit être prise en compte de façon fondamentale lorsqu’il s’agira de l’étendre à toute la population en fonction des cibles.
Notre séjour à Anvers nous a permis d’avoir une autre lecture du processus de publication avec différents éditeurs de journaux scientifiques et de discuter des pistes d’opportunités pour notre future carrière.
Pour ce qui est du symposium de Montreux, je ne saurais exprimer ma satisfaction sans toutefois observer des réserves. Les questions abordées ne sont pas nouvelles même si les progrès de la recherche ont constitué un point central. Il convient de mentionner que la question fondamentale reste l’application des résolutions qui sont prises par les différents partenaires. L’absence de marge de manœuvre des Etats du sud fragilisés par leur position de ‘main tendue‘ et des nombreuses pressions exercées par les partenaires quant aux orientations politiques, constitueront toujours un obstacle majeur dans le choix des priorités et par ricochet la difficile équation d’atteindre les résultats.
De mon point de vue de ‘talent émergent’, il faut signaler qu’un profit a été tiré en ce qui concerne les grandes questions de renforcement des systèmes de santé pour un accès universel des soins même si le terme ACCES UNIVERSEL AUX SOINS ne fait pas encore l’unanimité quant à une définition et une compréhension des différents acteurs.

Morris Kouamé

Tagged with →  

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Please fill in the below * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.