Chers Collègues,

 

Cette semaine ressemblait fortement à l’été dans les sphères de la santé mondiale sauf à Vienne où les acteurs internationaux ont donné leur point de vue et leur perspective pour la lutte contre le VIH/SIDA dans les années à venir au cours de la conérence annuelle SIDA. 

 

Nous avons mis sur notre blog,  la réaction de Richard Mangwi, un membre du Emerging Voices for Global Health group qui nous explique (en anglais) pourquoi selon lui la mortalité maternelle reste élevée en Ouganda.

 

 

Bonne lecture

 

Basile Keugoung, David Hercot, Kristof Decoster, Josefien Van Olmen & Wim Van Damme


Vienna AIDS Conference

1. Huffington Post – Great Strides in the AIDS Response — and a Need to Continue Moving Forward Together

Eric Goosby, Michel Kazatchkine, Jeffrey D. Sachs, Aaron Motsoaledi, Michel Sidibé, and Tachi Yamada; http://www.huffingtonpost.com/international-aids-conference-/great-strides-in-the-aids_b_649593.html

Il y a 6 mois, Agnès naissait non infectée d’une mère séropositive dans un village du Nigeria. Ceci a été possible car sa mère a fait les consultations prénatale, le test HIV et la PTME. En Ouganda, Princess qui prend les ARV depuis sa naissance a aujourd’hui 20 ans. Les efforts réalisés par les communautés, les gouvernements et les organisations de la société civile ont été immenses dans la réponse au VIH/SIDA.

Cinq défis importants sont à relever :

·        L’amélioration de l’efficience des programmes VIH/SIDA

·        L’innovation est indispensable pour trouver de nouveaux médicaments de qualité moins chers

·        La prévention de nouvelles infections s’impose en concentrant les efforts sur les méthodes efficaces pour maximiser les investissements

·        Au lieu de dresser un programme contre un autre, nous devons reconnaitre que la lutte contre le VIH/SIDA a permis de relever d’autres défis sanitaires et de développement. Des synergies doivent être recherchées entre les programmes et les systèmes de santé.

·        La lutte contre le SIDA est une responsabilité mondiale qui ne peur être réalisée
par un seul bailleur et nécessite la réalisation des engagements des bailleurs à offrir l’accès universel au traitement, des pays  africains à consacrer 15% de leur budget à la santé, ainsi que la participation des individus, des familles et des communautés.

2. CGD – Does the Global Fund Reach the Most Marginalized and At-Risk Populations?

Christina Droggitis ; http://blogs.cgdev.org/globalhealth/2010/07/does-the-global-fund-reach-the-most-marginalized-and-at-risk-populations-postcard-from-vienna.php

La Conférence de Vienne sur le VIH/SIDA est engagé à traduire les financements relatifs au droit des personnes pour combattre la stigmatisation et la discrimination qui freine la réponse efficace contre le VIH/SIDA. Une session intitulée « Fonds Mondial : montrer l’impact, promouvoir les droits de l’homme » a été organisée et avait pour but de discuter les stratégies à utiliser pour atteindre les populations marginalisées et vulnérables.

Pendant la conférence, les représentant de lasociété civile du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord ont fait une marche silencieuse avec des pancartes ‘Nous voulons être éligibles’. Aujourd’hui, ces pays qui sont pour la plupart à revenu intermédiaire doivent contribuer substantiellement à la lutte contre le VIH/SIDA. Malheureusement, les populations marginalisées et à risque reçoivent peu d’attention de la part des gouvernements et le souhait des représentants de ces pays est que le financement du Fonds Mondial aille directement à la société civile pour prendre en charge ces populations marginalisées et à haut risque. Le Fonds Mondial devrait revoir sa politique de financement qui présente des barrières pour les populations à risque ;

3. BMJ – Ugandan hospitals ration AIDS treatment as drugs run out

Henry Wasswa ; http://www.bmj.com/cgi/content/short/341/jul20_2/c3900

En Ouganda, on note une pénurie des antirétroviraux, les nouveaux patients sont mis sur les listes d’attente tandis que les anciens reçoivent un mois de traitement au lieu de trois comme avant. Des 2,5 millions de personnes qui ont été infectées par le VIH depuis 1980, près de la moitié sont décédés d’après les estimations du Ministère de la santé. Malgré les efforts déployés, 130 000 nouvelles infections dont 20 000 chez les nouveau-nés sont estimées chaque année.  Les détournements de fonds par les bureaucrates, la réduction et le retard de l’aide internationale expliquent cette situation.  Dans les formations sanitaires, le rationnement est la règle avec la baisse du nombre de tests CD4 et des doses remises aux patients et l’augmentation des frais médicaux. Dans une clinique de Kampala, les frais mensuels des médicaments sont de 15 US$.

Global Health

4. NYT – Polio: Setbacks in a Mostly Successful Fight to Eliminate a Paralyzing Disease

Mc Neil http://www.nytimes.com/2010/07/20/health/20glob.html?_r=1

Mc Neil souligne que malgré le fait que les cas de Polio ont été réduits de plus de 99%, des épidémies sont enregistrées. Près de 300 cas ont été enregistrés au Tajikistan cette année. Le Nigeria et l’Inde, pays endémiques continuent à disséminer des cas vers les pays voisins. Les mutations de virus vaccinaux capables de créer la paralysie posent également problème (voir un recent article du New England Journal of Medicine. Les vaccins injectables sont couteux et la solution reste l’intensification de la vaccination au Vaccin polio oral.

5. KFF – AU Pre-Summit On Gender Concludes

http://globalhealth.kff.org/Daily-Reports/2010/July/21/GH-072110-AU-Summit.aspx

Mercredi dernier, le pré-sommet sur le Genre s’est terminé à Kampala. Pour Bience Philomina Gawanas, responsable de la Commission des Affaires sociales à l’Union Africaine, “ il est malheureux de constater que peu a été réalisé pour protéger la vie des femmes et des enfants surtout pour les 18 pays qui fêtent cette année les 50 ans de leur indépendance”. Le  souhait est que les pays respectent les engagements pris à Abuja en 2001 d’allouer au moins 15% de leur budget public à la santé. Au moment où l’attaque d
es terroristes a sévi à Kampala, la santé maternelle risquerait d’être reléguée au second rang.

6. BMC One step forward, one step sideways? Expanding research capacity for neglected diseases

Joel Lexchin ; http://www.biomedcentral.com/1472-698X/10/20

Dans ce numéro du BMC International Health and Human Rights, Lexchin fait une revue des approches pour le renforcement de la recherche pour les maladies tropicales négligées.

Cela nécessitera la levée des barrières telles que les patentes, la faible coordination des activités de recherche, la propriété exclusive des licences par les universités, et les problèmes structurels qui entravent la réalisation des essais cliniques dans les pays à faible revenu. En même temps, il faudrait que les priorités de recherche dans ces pays soient conformes à leurs besoins et non à ceux des bailleurs. Cet article identifie trois stratégies pour le renforcement de la recherche et analyse leurs forces et faiblesses:

·        Le financement de l’innovation

·        Les subventions pour la recherche

·        Le partenariat public-privé

Disclamer

This e-mail and any attachments thereto may contain information which is confidential and/or protected by intellectual property rights and are intended for the sole use of the recipient(s)named above. Any use of the information contained herein (including, but not limited to, total or partial reproduction, communication or distribution in any form) by persons other than the designated recipient(s) is prohibited. If you have received this e-mail in error, please notify the sender either by telephone or by e-mail and delete the material from any computer.


This e-mail message has been scanned for Viruses and Content.


______________________________________________________________________
This email has been scanned by the MessageLabs Email Security System.
For more information please visit http://www.messagelabs.com/email
______________________________________________________________________

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Please fill in the below * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.