From: alain iyeti
Bonjour,

Je vous remercie pour cette sélection inspiratrice des innovations.
Je suis d'avis que la présidence belge de l'Union européenne arrive à un
moment charnière où un nouveau traité modifie sensiblement le fonctionnement
de la diplomatie européenne et probablement l'aide internationale consacré
au secteur de la santé.

Notre préoccupation est que les partenaires belges qui maitrisent assez bien
la situation de la RDC et de beaucoup d'autres pays du sud remettent au
premier plan de la table des négociations le financement du renforcement des
systèmes de santé pour parvenir à la maitrise de la gestion et l'amélioration
de la santé de la population.

Si on considère le système de santé à travers ce qu'il sensé faire, il
devient normal qu'on ne parle plus seulement du SIDA, de la tuberculose ou du
paludisme. Les OMD avec les préoccupations telles la santé maternelle et
beaucoup d'autres initiatives qui bénéficient le financement à travers l'aide
internationale montrent clairement les dysfonctionnements du système de
santé. La singularisation de leur appui contribue à désintégrer le système et
d'accentuer la souffrance de la population, pour tous les autres problèmes de
santé qui ne sont pas pris en compte et qui frappent une majorité oubliée.

Réfléchir avec toutes les parties prenantes à l'organisation du système de
santé, notamment avec les organisations de la société civile qui militent
pour une aide accrue au secteur de la santé, pourra permettre de faire
progresser la vision des uns et des autres vers un agenda commun pour le
renforcement du système plutôt que vers la prise en charge désintégrée des
maladies.

Alain M IYETI

Tagged with →  

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Please fill in the below * Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.